Les indicateurs que nous avons publiés initialement ont pu être faussés par le "bug informatique" qui a touché Sante Publique France. Voir notre mise à jour en début d'article.

 Les indicateurs montrent que l'épidémie de Covid-19 est hors de contrôle en France
Les indicateurs montrent que l'épidémie de Covid-19 est hors de contrôle en France © Radio France

Mise à jour du vendredi 6 novembre: Toutes les données que nous évoquons dans cet article sont peut-être faussées. Santé Publique France a fait état vendredi d'un bug informatique qui a pu fausser les données ces derniers jours, sans préciser dans quelle mesure il avait une incidence sur les chiffres publiés. Il y a eu trop de données à traiter. La conséquence c'est un gros bouchon au niveau de SI-DEP, le système informatique utilisé par les laboratoires médicaux pour remonter au niveau national les résultats des tests. Cette remontée se fait vers les serveurs de l'APHP qui, ensuite, les envoie à différents organismes (l'assurance maladie pour le traçage des cas contacts ou à Santé Publique France pour les statistiques). Pour Santé Publique France le serveur n'a apparemment pas supporté la masse des résultats positifs, comme négatifs, réalisés ces 10 derniers jours.

Voici l'article que nous avons publié initialement:

Où en est l'épidémie de Covid-19 en France ? Si les nouvelles hospitalisations continuent d'augmenter fortement - tout comme les admissions en réanimation et la mortalité - les taux de positivité aux tests et d'incidence (nombre de cas pour 100.000 habitants) semblent marquer le pas, d'après les derniers chiffres. Des baisses sans doute liées à l'entrée en vigueur du couvre-feu, d'abord mis en place en Île-de-France et dans des métropoles le 18 octobre, puis élargi une semaine plus tard à 54 départements. Le point, en courbes, sur les derniers indicateurs mis en ligne par santé publique France.

Quatre fois plus de nouvelles hospitalisations qu'il y a un mois

Les nouvelles admissions de patients Covid-19 se poursuivent à un rythme soutenu dans les hôpitaux. Hier, 1er novembre, 2.493 personnes atteintes du coronavirus ont été admises à l'hôpital, loin des 571 nouveaux patients Covid du 1er octobre. Un chiffre qui a donc été multiplié par plus de quatre en un mois. Cette hausse est toujours exponentielle et le maximum (en termes d'hospitalisation quotidienne) de la première vague (3578 le 3 avril) n'est plus très loin.

Trois fois plus d'entrées en réanimation que le 1er octobre

De la même façon, par corrélation, le nombre de personnes atteintes du coronavirus admises en réanimation continue d'augmenter. 372 le 1er novembre, soit trois fois plus qu'il y a un mois. La crainte d'une surcharge des services de réanimation a largement alimentée la décision du gouvernement de procéder à un reconfinement.

Le nombre quotidien de morts grimpe toujours

251 personnes sont mortes en hôpital des suites du coronavirus le 1er novembre. Contre 154 il y a une semaine, et 96 il y a deux semaines. Le nombre quotidien de décès, tout comme les hospitalisations et les admissions en réanimation, continue d'augmenter. Les trois courbes se ressemblent.

Le taux d'incidence fléchit légèrement...

En revanche, le taux d'incidence, c'est à dire le nombre de contaminations pour 100.000 habitants, marque le pas. Le 29 octobre - date des derniers chiffres répertoriés - le taux d'incidence (une moyenne lissée sur 7 jours) était ainsi de 438 pour 100.000 personnes. La veille, il était de plus de 461. Une inflexion légère et très récente, à confirmer, à relier probablement à la mise en place des couvres feu, entrés en vigueur le 18 octobre en Île-de-France et dans certaines métropoles (il y a donc exactement 15 jours), puis élargi à 54 départements une semaine après.

... tout comme le taux de positivité aux tests...

Le taux de posivité aux tests semble lui aussi se stabiliser (à un niveau très élevé). 20,13% le 27 octobre, 20,21% le 28, 20,16% le 29... alors même que ce taux augmentait de manière constante depuis le 1er octobre. Peut-être, là encore,un effet du couvre-feu généralisé instauré il y a une semaine.

...et le nombre de cas

46.290 cas de Covid-19 ont été déclarés ce dimanche, en hausse par rapport à la veille (35.461 cas), mais inférieur au nombre enregistré le dimanche précédent. Surtout, si on prend la moyenne lissée sur 7 jours, le nombre de cas diminue légèrement, pour la première fois depuis la fin septembre.