A compter de dimanche minuit, de nouvelles conditions d'entrée en France sont mises en place par les autorités. Les voyageurs vaccinés n'auront plus besoin de présenter un test négatif pour entrer en France. En revanche, pour les personnes en provenance de six pays européens, il faudra un test PCR de moins de 24h.

Zone d'embarquement de l'aéroport de Toulouse (photo d'illustration)
Zone d'embarquement de l'aéroport de Toulouse (photo d'illustration) © Radio France / NINA VALETTE

Les conditions d'entrée en France évoluent à compter de dimanche minuit (dans la nuit de samedi à dimanche, donc) : Matignon a annoncé ce samedi un assouplissement des modalités requises pour entrer sur le territoire français dans le cadre de la crise sanitaire. "Parce que les vaccins sont efficaces contre le virus, et notamment son variant Delta, les contraintes pesant sur les voyageurs bénéficiant d'un schéma vaccinal complet (...) seront levées à compter de ce samedi 17 juillet, quel que soit le pays de provenance", indique le communiqué des services du Premier ministre.

Il faudra donc correspondre à deux critères : d'une part, avoir été vaccinés avec l'un des quatre vaccins approuvés par l'Agence européenne du médicament, c'est-à-dire Pfizer, Moderna, AstraZeneca ou Janssen. Il faudra par ailleurs avoir un schéma vaccinal complet, c'est-à-dire sept jours après l'injection pour les trois premiers, et 28 jours pour les personnes vaccinées avec le modèle Janssen, développé par Johnson & Johnson. 

De nouveaux pays sur la liste rouge 

En revanche, pour les personnes non vaccinées, les conditions vont se durcir pour venir en France depuis plusieurs autres pays : à partir de dimanche minuit également, les voyageurs en provenance du Royaume-Uni, mais aussi d'Espagne, du Portugal, de Grèce, de Chypre et des Pays-Bas devront disposer d'un test PCR négatif de moins de 24 heures – au lieu de 72 heures actuellement. Vendredi, le gouvernement britannique avait annoncé qu'il ne levait pas la quarantaine en obligatoire pour les voyageurs vaccinés venant de France. 

Par ailleurs, quatre pays se sont vus ajoutés à la "liste rouge" des pays dans lesquels il est déconseillé de se rendre : la Tunisie, le Mozambique, Cuba et l'Indonésie. Pour les voyageurs qui doivent s'y rendre en raison d'un motif impérieux, un test négatif au départ et à l'arrivée est nécessaire, ainsi qu'une quarantaine de 10 jours imposée à l'arrivée sur le sol français.