À partir d'aujourd'hui, la vignette classant les véhicules du moins au plus polluant est obligatoire à Paris. Pour Airparif, elle aura un réel impact sur la pollution de l'air.

Une vignette par type de véhicule, selon ses émissions
Une vignette par type de véhicule, selon ses émissions © Maxppp / Jean-François Frey

Grenoble applique ce système depuis décembre, et Paris s'y met ce lundi : la ville est désormais une ZRC, une "zone de restriction de circulation", un sigle avec lequel il va falloir se familiariser.

Concrètement, il faut désormais avoir une vignette anti-pollution pour pouvoir rouler dans la capitale. Le fameux Crit'Air : le certificat de qualité de l'air de six couleurs différentes, du vert au gris (du moins polluant au plus polluant). Pas de panique, il y a une tolérance de deux mois pour les retardataires. Après, ce sera l'amende garantie.

► PRATIQUE | Quelle vignette pour votre véhicule ?

Quel impact attendu sur la qualité de l'air ?

Pas d'effet miracle à court terme, mais l'entrée en vigueur du système de vignettes permettra mécaniquement d'avoir moins de véhicules dans Paris, puisque les plus polluants sont interdits (ceux qui n'ont même pas le droit d'avoir de Crit'air, les non-classés). Autrement dit, les voitures de plus de 20 ans et les motos de plus de 16 ans.

Sur 500 000 véhicules légers qui roulent dans Paris tous les jours, cela représente 21 500 voitures en moins d'après le ministère de l'Environnement. En attendant, bien entendu, que ces conducteurs trouvent un nouveau véhicule plus récent.

Airparif, l'association de surveillance de qualité de l'air de la capitale a mené une étude prospective pour mesurer l'impact. Il est léger mais non négligeable, et dépend surtout de l'ampleur des restrictions que l'on applique : si l'on étend l'interdiction de circuler aux vignettes Crit'air de catégorie 5, ce qui sera le cas en juillet prochain, on fait baisser très fortement l'émission d'oxydes d'azote et de particules fines.

Le système Crit'air permettra aussi, les jours de pics de pollution, d'améliorer la situation plus rapidement, en remplaçant l'alternance "plaques paires, plaques impaires" qui ne tenait aucun compte des émissions dégagées par les véhicules.

La maire Anne Hidalgo veut interdire le diesel à Paris d'ici 2020.

Les six couleurs de vignettes Crit'air
Les six couleurs de vignettes Crit'air © Visactu / Visactu
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.