Le Loiret et la Seine-et-Marne, restent en alerte rouge pour des inondations qui ont touché une partie du pays à la suite des fortes pluies tombées depuis trois jours. Les berges sont en parties impraticables à Paris mais, dans la capitale, on est encore loin de la crue de 2010.

Après le Loiret, c'est au tour de la Seine-et-Marne d'être placée mercredi en vigilance rouge inondations, en raison d'une crue exceptionnelle. À Paris, où le niveau de vigilance jaune a été activé, la montée des eaux est rapide. La Seine est montée à 4,16 m mercredi matin, entraînant la fermeture d'une partie des voies sur berges.

"Il s'agit d'une crue exceptionnelle, supérieure à la crue de 1910", a prévenu Météo France

Dans le Loiret, où il est tombé en 72 heures l'équivalent de 20 jours de précipitations, les cours du Loing et de l'Ouanne sont toujours "particulièrement préoccupants", a expliqué le préfet du département, Nacer Meddah. Tout au long du cours du Loing, plusieurs communes ont été touchées par la crue. En raison des inondations, a circulation aux abords d'Orléans est impossible

Solenne Le Hen est à Montargis dans le Loiret ou la décrue est amorcée mais où on attend de nouvelles précipitations

L'A10 reste coupée pour une durée indéterminée en direction d'Orléans, depuis Saint-Arnoult et Tours. C'ets sur l'A10 que 500 automobilistes ont été piégés mardi. L'accès à Orléans reste également impossible par l'A71 en provenance de Vierzon et Bourges. Des suppressions et des retards de trains ont été constatés. Les intempéries affectent aussi les lignes TER Paris-Chartres et Paris-Orléans.

A Paris, une partie des voies sur berges a été fermée, et le niveau de la Seine pourrait atteindre cinq mètres mercredi soir

L'eau montait mardi matin sur les berges
L'eau montait mardi matin sur les berges © Valerie Cantié
Le zouave du pont de l'Alma a les genoux dans l'eau. Lors de la crue 1910, il avait de l'eau jusqu'au cou.La situation est donc compliquée mais loin de la fameuse crue. Il a arrêté de pleuvoir dans la capitale mais le niveau de la Seine continue de monter. Au Pont d'Austerlitz on relevait ce matin un niveau de 4m24 contre à 3 mètres lundi. La navigation est désormais interdite sur la Seine entre le pont de Bir-Hakeim et le Pont d'Austerlitz, impossible de traverser paris pour les péniches de transport et les bateaux mouches. Ce mardi matin, il y a eu plusieurs évacuations de bateaux amarrés aux quais parisiens qui servent d'habitation. La Seine est sortie de son lit à plusieurs endroits sur les berges. La circulation est interdite sur certains segments. Le pic de cette montée des eaux est prévu vendredi d'après les experts de vigie-crue le service du ministère de l'environnement. Le niveau de la Seine pourrait atteindre entre 5 et 5m40 vendredi, voir 5m60 à certains endroits. On est loin du niveau de la crue référence de 1910 ou le niveau avait dépassé les 8 mètres. Mais à 5m50 il y a un risque d'inondation des caves et on s'approche dangereusement des six mètres qui signifie par exemple l'inondation des voies du RER C. ### La Seine-et-Marne a été placée mercredi en vigilance rouge inondations "Il s'agit d'une crue exceptionnelle, supérieure à la crue de 1910", a prévenu Météo France. Le préfet de Seine-et-Marne Jean-Luc Marx a suspendu "les cours dans les écoles, les collèges et les lycées" dans 17 communes du "secteur critique du Loing", affluent de la Seine. A Nemours, les niveaux atteints lors de la crue de 1910 (4,25 m) avaient été dépassés à 13H00 et l'eau continuait à grimper (4,35 m à 14H00). **A la mi journée, l'évacuation du centre-ville de Nemours où il n'y a plus d'eau potable ni d'électricité a cété ordonnée, comme l'explique Véronique Rinodeau, l'adjointe au maire au micro de Mathilde Lemaire**
Les inondations ont causé des perturbations dans les transports franciliens, déjà affectés par une grève contre la loi travail. Aucun train Transilien, intercités ou TER ne circulait ainsi entre Paris Montparnasse et Versailles-Chantiers. La circulation des trains entre Thionville et le Luxembourg, interrompue depuis lundi en raison d'un incident à un poste d'aiguillage provoqué par la pluie, devrait rester perturbée plusieurs jours. Cette ligne est fréquentée chaque jour par 8.000 à 10.000 personnes, des travailleurs frontaliers notamment.
La crue à Paris
La crue à Paris © Visactu
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.