Inondations à Quimper
Inondations à Quimper © MaxPPP / Jean Le Borgne
**L’ensemble du littoral atlantique reste en vigilance orange en raison des risques de crues et de submersion. Aucun incident notable n’a été signalé samedi. Le Finistère, en vigilance rouge depuis vendredi, est repassé en orange.** 11 départements de la façade ouest sont concernés par la vigilance orange "vagues-submersion" : les Pyrénées-Atlantiques, les Landes, la Gironde, la Charente-Maritime, la Loire-Atlantique, la Vendée, les Côtes-d'Armor, le Morbihan, I’Ille-et-Vilaine, le Finistère et la Manche. Le Finistère, en vigilance rouge depuis vendredi en raison des risques de crues, est repassé en orange ce samedi matin. Les précipitations ont été moins importantes que prévu : 30 cm au lieu des 70 cm annoncés à Morlaix par exemple. Résultat, seules quelques rues de la basse-ville ont été touchées, mais il s’agit là des points habituels d’inondation en cas de grande marée. Situation comparable à Landerneau, où l'Elorn est sorti de son lit, sans provoquer de dégâts.
Vigilance orange maintenue sur 11 départements
Vigilance orange maintenue sur 11 départements © Idé
### La Garonne a dépassé les sept mètres Plus au sud, Bordeaux (Gironde) s’est réveillé les pieds dans l’eau samedi. Le pic de crue de la Garonne a été atteint vers 08H30. Et comme lors de la tempête de 1999, le fleuve a dépassé les sept mètres, a précisé le maire Alain Juppé. C’est sur la rive droite de la capitale girondine que les inondations ont été les plus importantes, plusieurs rues ont dû être coupées, comme le signalent nos confrères de France Bleu Gironde. Mais là aussi les dégâts devraient être limités. Aucun domicile n'a été touché, a précisé Alain Juppé.
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.