La trève hivernale commence ce soir
La trève hivernale commence ce soir © MaxPPP/Le Republicain Lorrain/Julio Pelaez

Des milliers de familles menacées d'expulsion pour impayés vont bénéficier d'un répit à partir de vendredi soir, avec le début de la trêve hivernale.

Cette trêve, obtenue par l'Abbé Pierre après l'hiver 54, démarre chaque année le 1er novembre mais débute véritablement la veille au soir, les expulsions étant interdites entre 21h00 et 6h00 du matin. Elle interdit jusqu'au 31 mars toute expulsion de locataires, même si le propriétaire a entamé une procédure judiciaire.

La Fondation Abbé Pierre a noté une aggravation de la situation car la crise entraîne une augmentation des impayés, et s'en suit une augmentation des assignations en justice, qui entraîne une augmentation des jugements, et donc une augmentation des expulsions.

En 2013, près de 162.000 assignations en justice ont eu lieu, et près de 123.000 familles ont fait l'objet d'une décision d'expulsion pour dette locative, mais toutes ces décisions n'aboutissent pas à une expulsion par la force publique car au fil de la procédure, beaucoup de ménages partent d'eux-mêmes, souvent en catimini par honte, parfois aussi par la violence de certains propriétaires.

Patrick Doutreligne, délégué général de la Fondation Abbé Pierre

Ecoutez le témoignage de cette habitante de Clermont. Cela fait quinze ans qu'elle vit dans son appartement. Elle a eu des soucis personnels qui ont fait qu'elle a laissé passé des courrier et depuis quelques semaines elle se retrouve avec une procédure d'expulsion. Evidemment elle le vit très mal.

C'est une situation invivable

Beaucoup de familles sont dans le même cas dans la région. Des familles qui vont passer l'hive avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, toujours menacées d'expulsions, mais au moins elles le passeront au chaud.

Amina Benisse, co-responsable du Droit au Logement dans le Puy-de-Dôme avec Quentin Vinet

Il y a beaucoup de decisions d'expulsion dans la région, mais la trêve hivernale est un répit

A noter que le premier novembre est aussi le début dela trêve des coupures d'électricité et de gaz, jusqu'au 31 mars, mise en place par la loi "Brottes" en 2013.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.