« Je ne sais pas vous, mais moi je vais piloter un Boeing 777, un triple 7 comme disent les branchés du monde merveilleux du tourisme. Et pourtant je n’ai pas le brevet. Je n’ai pas eu non plus le temps d’apprendre et pourtant…Bon le problème c’est que je ne sais pas trop bien d’où je vais partir et ou je vais « tenter » de poser la machine avec ses passagers. Le crash n’est pas exclu ! Avec tout cela peut comporter. »

simulateur de vol
simulateur de vol © Radio France / british airways

Bon, si vous entendez quelqu’un vous dire cela dans les prochains jours ce n’est pas parce qu’il est tombé sur la tête mais sans doute parce que l’on vient de lui offrir un vol en simulateur au centre de formation de British Airways.Visiblement la compagnie britannique ne sait plus comment faire pour rentabiliser ses simulateurs ( qui valent quand même 13 millions d’euros pièce) et attirer le public alors voila maintenant une nouvelle expérience : le vol virtuel.Amusant mais un peu cher car les prix varient en fonction du niveau de simulation. Ainsi si vous voulez voler sur un Boeing 777 (le fameux triple 7) comptez 556 euros pour une heure ou 1667 euros pour trois heures dans cette boite de conserve pleine d’électronique, comptez enfin 494 euros pour une heure en faux 737 ou 1481 euros pour 3 heures.Enfin je cherche la réponse à cette question tout à fait fondamentale : mais qu’est ce que l’on peut bien faire dans un simulateur de vol pendant trois heures quand on n’est pas pilote ?

Derniers articles
Culture
La Gratinée à l’oignon
23 janvier 2017
Société
SDF : État des lieux
23 janvier 2017
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.