Gérard Depardieu à Néchin
Gérard Depardieu à Néchin © MaxPPP/Pierre Le Masson

Le comédien, désormais de nationalité russe, a offert un barbecue à 200 des habitants de cette bourgade belge, dont il est devenu, samedi, citoyen d'honneur

"Nous sommes heureux que tu aies fait de Néchin ton nid et que le monstre sacré du cinéma français puisse rester authentique et vrai à tout jamais", a déclaré le bourgmestre d'Estaimpuis, Daniel Senesael, devant de nombreux journalistes, dans un discours truffé de calembours et contenant de nombreuses références aux films de l'acteur, ravi.

Je suis un citoyen du monde et je suis installé à Néchin

Après la cérémonie, Depardieu a organisé un barbecue dans sa maison de Néchin, avec 200 invités, dont ses voisins. "Les habitants me regardent avec des sourires et des 'je t'aime', tout simplement : il n'y pas besoin de faire de simagrées ni de se cacher ou d'être une vedette, une star avec des gardes du corps. C'est pour cette raison que je les ai invités", a expliqué Depardieu qui a arrosé l'occasion avec du vin de sa cuvée "Gérard Depardieu".

Le reportage de Sophia Marchezin à Néchin

Le village de Néchin, à un kilomètre de la frontière française, accueille 27% de Français, souvent très riches, attirés par la fiscalité particulièrement avantageuse pour les grosses fortunes.

Je refuse de me laisser enfermer dans des frontières. Je suis un homme libre. Je me sens partout chez moi en Europe

Le départ pour la Belgique de l'un des acteurs les mieux payés du cinéma français avait été vivement critiqué tant par la classe politique française que par le monde du spectacle. Jean-Marc Ayrault l’avait qualifié d'"assez minable".

Depuis, Gérard Depardieu, 64 ans, s'est vu octroyer la nationalité russe, en janvier dernier, par le président Vladimir Poutine.

"Je ne suis absolument pas blessé", a souligné l'acteur. "Toute cette histoire est un énorme malentendu", dit l'acteur dans un entretien publié samedi par le Figaro Magazine.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.