Des prothèses auditives performantes mais mal remboursées
Des prothèses auditives performantes mais mal remboursées © MaxPPP

En France, on estime que trois millions de personnes, chez les plus de 65 ans surtout, devraient porter une prothèse auditive. Ils ne sont pourtant que deux millions à être équipés. La faute au coût exorbitant de ces équipements, très mal remboursés par la Sécurité sociale. La faute aussi à une mauvaise image et une mauvaise information. On imagine que ça va se voir, et que ce ne sera pas confortable. Pourtant, les nouvelles générations d'audioprothèses sont devenues bien plus discrètes et performantes que leurs aînées !

En l'espace de 15 ans, les prothèses auditives se sont d'abord considérablement miniaturisées. Elles sont même devenues totalement invisibles pour les plus sophistiquées d'entre elles, placées en profondeur dans le conduit auditif. En milieu de gamme aussi, elles se font beaucoup plus dicrètes, démonstration avec Luis Godihno , le président du Syndicat national des audoprothésistes.

Un petit centimètre, voire un peu moins, avec un fil très fin qui est très peu visible...

Autre avancée, on peut régler ses prothèses aujourd'hui directement avec son smartphone. Le réglage lui même s'est beaucoup amélioré. La prothèse ne se contente plus d'amplifier le son, elle trie, elle retravaille les ambiances et s'adapte a chaque situation. Quant au "larsen", c'est vraiment de l'histoire ancienne.

Par exemple, quand on est dans une voiture, l'appareil va amplifier sélectivement la voix par rapport aux bruits de roulement

Résultat, un bien meilleur confort qu'il y a encore deux ou trois ans. Mais tout cela a un coût, rédhibitoire pour certains. Comptez 1 500 euros par oreille en moyenne. La Sécu n'en rembourse que 120 , les mutuelles moins de 400 .

Pourtant, ces prothèses sont d'autant plus nécessaires qu'il est désormais admis qu'en porter réduit les risques de chute et de déclin cognitif chez les personnes agées.

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.