Il y en a des centaines en France avec toujours le même principe : chacun peut y déposer ou prendre un livre, sans contrepartie.

La bibliothèque de rue, une alternative à l'accès au savoir d'Internet
La bibliothèque de rue, une alternative à l'accès au savoir d'Internet © Getty / Gabriela Tulian

Ne cherchez pas une définition qui fasse consensus, un type d’organisation ou de lieu, chaque fois c’est une nouvelle histoire. La bibliothèque de rue est un phénomène dont on parle assez peu et pourtant il s’installe à l’heure où l’on pourrait être tentés de croire que le savoir et la connaissance sont en accès libre sur Internet.

Une ancienne cabine téléphonique, un abribus reconverti, un petit chalet sur-mesure ou même une étagère améliorée, qu’importe la forme pourvu que les livres puissent y trouver leur place à l’abri et qu’ils soient disponibles 24 heures sur 24.

Un petit lieu de rencontres aussi autour de la lecture, de son quartier pour tisser du lien social. Les habitants apprécient et une association s’est spécialisée sur ces bibliothèques de rue : « Les livres des rues » pour promouvoir ces bibliothèques atypiques mais aussi aider les nouveaux projets.

L’association a mis en ligne une carte des bibliothèques de rue avec plus de 300 adresses, peut-être même une près de chez vous…

►►► Pour découvrir le dossier « 500 bibliothécaires répondent à (presque) toutes vos questions en 72 heures chrono» écoutez le Social Lab de Valère Corréard dimanche à 6h50 dans le 6/9 de Patricia Martin.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.