londres compte se désengager d'eurostar
londres compte se désengager d'eurostar © reuters

Le passage des migrants vers l'Angleterre via le tunnel sous la Manche, au péril de leur vie, a obligé la compagnie Eurostar à interrompre le trafic plusieurs heures. Des centaines de passagers sont restés coincés, certains dénoncent l'attitude du groupe.

Les passagers sont restés bloqués plusieurs heures dans la nuit de mardi à mercredi en raison d'informations sur la présence de personnes sur les voies à l'entrée française du tunnel sous la Manche. Eurostar a annoncé sur son compte Twitter que trois trains avaient pu reprendre leur trajet à destination de Londres tôt mercredi matin tandis que deux autres sont retournés à leurs gares d'origine respectives à Londres et Paris.

La société avait auparavant indiqué que le trafic était suspendu le temps que les autorités gèrent la présence d'"intrus" sur les voies

"Une seule directive : tout sauf des migrants à bord du train"

Selon des témoins, il pourrait s'agir de migrants bloqués à Calais tentant de rejoindre la Grande-Bretagne.

Les passagers d'un train à destination de Londres, arrêté à environ 1,5 km de l'entrée du tunnel, ont dit avoir été invités à garder le silence et à signaler d'éventuels bruits sur le toit des wagons, des personnes étant susceptibles d'essayer de monter clandestinement à bord.

Un hélicoptère muni d'un projecteur a ensuite survolé le convoi mais aucun migrant n'a semble-t-il été repéré.

Pour certains, cette attitude d'Eurostar envers les migrants et les passagers est inadmissible. Écoutez ce passager qui évoque un quasi "risque d'émeute" pendant la nuit.

Après quelque quatre heures sans lumière ni climatisation, l'électricité ayant été coupée sur les voies par mesure de précaution, le train ES9055 a été tracté jusqu'à Calais où des passagers se sont plaints sur Twitter d'avoir été livrés à eux-mêmes.

Eurostar a dit ne pas être en mesure de "ramener les passagers de Calais à Paris et chercher des solutions alternatives".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.