[scald=58135:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Une série de mesures destinées à prévenir les attaques de transport et de centres de rassemblement de fonds en France, comme des audits de sécurité et des formations, ont été annoncées jeudi par le ministre de l'Intérieur Claude Guéant.

Un regain du banditisme violent, avec plusieurs attaques à l'explosif et à l'arme lourde contre des convois ou des "centres forts" a suscité les inquiétudes des syndicats qui demandent davantage de protection.

Claude Guéant, qui a reçu jeudi les professionnels, les syndicats, les représentants des maires et des assureurs ainsi que des sociétés clientes des transporteurs de fonds "a réaffirmé sa détermination à mettre en ouvre les mesures nécessaires au renforcement de la sécurité de ce secteur d'activité", dit un communiqué du ministère.

Parmi les mesures, il est proposé de développer l'équipement en système de maculation de billets, qui permet de rendre inutilisable le butin d'un vol. La contravention pour stationnement sur un emplacement réservé aux transports de fonds passera de 35 à 135 euros.

Une "commission nationale de la sécurité des transports de fonds" sera créée.

Thierry Lévêque, édité par Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.