Ils étaient entre7.000 selon la préfecture, 15.000 selon les organisateurs à réclamer une "loi claire" pour interdire cette exploration.

Non au gaz de schiste, ni ici, ni ailleurs, ni aujourd'hui, ni demain

Pour ces opposants, la loi Jacob de 2011qui interdit la technique d'extraction du gaz est incomplète puisqu'elle n'exclut pas la recherche. La preuve : fin janvier, la justice a réattribué à Total un permis de recherche . Ils demandent à Ségolène Royal de légiférer immédiatement pour régler la question. La ministre de l'écologie et de l'environnement, qui avait fait appel de cette décision de la justice, a déclaré ce dimanche sur France 3 qu'il"n'y aura pas de permis pour rechercher...et que le nouveau code minier, en cours de réforme, intègrera cette interdiction".

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.