Aujourd’hui c’est l’été …officiellement… mais vous avez remarqué, la météo s’avère capricieuse sur la moitié nord du pays... et quelques fois l’orage menace certains plus que d’autres... Comme au dessus de Nanterre … Voilà que le CHSCT, le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail de la juridiction a voté à l’unanimité le 7 juin dernier une demande d’inspection des services du parquet par la Chancellerie. En présence du président du TGI Jean Michel Hayat, membre éminent du CHSCT même s’il ne vote pas..

Une requête faite après le suicide d’un substitut en mars dernier pour savoir s’il a mis fin à ses jours en raison d’une souffrance au travail. Le ministère de la justice n’a pas tardé à répondre. Une mission a été confiée au chef du bureau de l’action sociale, incessamment sous peu il va se rendre à Nanterre pour une première évaluation selon le porte parole de la Chancellerie !

La boite de Pandore va-t-elle s’ouvrir ? La parole va-t-elle se libérer ? Certains l’appellent de tous leurs vœux, d’autres le redoutent peut-être.. Est-il en effet besoin de rappeler que Philippe Courroye est à la tête du parquet depuis 2007.. Qu’après sa mise en examen annulée dans l’affaire des « fadettes » du Monde, il y a un pourvoi en cassation, que la plainte du quotidien contre le procureur de Nanterre a été jugée recevable par le Conseil Supérieur de la Magistrature … Avant que le CSM décide ou non de poursuites, Philippe Courroye comme les représentants du Monde seront d’ailleurs prochainement entendus par l’organe disciplinaire ..

Quant à Isabelle Prévost-Desprez son sort est pour l’heure toujours en suspens après sa confession sur l’affaire Bettencourt dans « Sarko m’a tuer ».. Changement politique oblige, le dossier est passé des mains de Michel Mercier à celles de Christiane Taubira ..

A-t-elle pris connaissance de l’avis d’Alain Nuée, le Premier Président de la Cour d’Appel de Versailles et supérieur hiérarchique de la juge ? Car lui aussi après avoir longuement entendu la magistrate, a préconisé une inspection générale des services judiciaires, au regard de la situation « complexe » dans cette juridiction ! Devant la promptitude de la Chancellerie a répondre aujourd’hui au CHSCT de Nanterre, qui sait , on ne pourra bientôt peut-être plus dire que le temps judiciaire n’est pas le temps médiatique !!

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.