Une étude démontre que le diamant mandarin, oiseau de petite taille, informe ses poussins à naître sur la température extérieure afin qu'il régulent eux même leur croissance.

Le diamant mandarin informe son poussin à naître de la température extérieure
Le diamant mandarin informe son poussin à naître de la température extérieure © AFP / Nora Lorek

Le diamant mandarin qui couve émet des cris stridents lorsque la température extérieure est supérieure à 26 degrés Celsius. C'est ce qui ressort de l'étude publiée dans la revue Science par des chercheuses australiennes. Les œufs de ce petit oiseau pesant de 8 à 15 grammes ne peuvent pas ressentir la température extérieure puisqu'ils sont maintenus à une température constante de 37 degrés par le parent qui les couve. Mais grâce aux cris, émis lors du dernier tiers de la période d'incubation, les poussins peuvent adapter leur croissance.

Ecoutez le pépiement strident du diamant mandarin en cas de forte chaleur :

Du coup, les œufs croissent plus lentement en cas de forte chaleur,  et les petits corps refroidissent plus facilement. Une fois adultes, les oiseaux qui étaient plus petits dans l’œuf font plus de petits oisillons par la suite quand ils ont entendu le chant prénatal par rapport à ceux qui n'ont eu que le pépiement classique des parents.

Il reste à voir si cette "technique" existe également chez d'autres espèces, ce qui leur permettrait alors de mieux s'adapter au réchauffement climatique.

Voilà un résultat contraire à la majorité des études menées jusqu'ici. Le réchauffement climatique, s'il pousse les oiseaux à s'adapter, est souvent synonyme de difficultés pour eux ou de diminution des populations.

Le diamant mandarin et sa stratégie éclair font à ce jour exception.