Des pièces pour dénoncer la grève des médecins.
Des pièces pour dénoncer la grève des médecins. © Flickr

L’UFC-Que Choisir appelle les patients à payer leurs consultations "en petite monnaie". L’association de consommateurs veut ainsi dénoncer la grève des médecins. Depuis le 23 décembre, plusieurs syndicats de généralistes et de spécialistes protestent contre la "loi Touraine". Le gros point noir, selon ces praticiens, c’est la généralisation du tiers-payant.

En marge de cette action, certains médecins refusent désormais d’utiliser la carte Vitale de leurs patients. Pour l’instant, elle permet un remboursement rapide de la Sécurité sociale. A terme, elle éviterait aux patients de payer la part prise en charge par l’Assurance maladie.

L’utilisation des feuilles de soins manuscrites doit engorger les services de la CPAM, et donc pousser le gouvernement à renoncer à cette réforme.

► ► ► LIRE AUSSI | [Grève des médecins : le statu quo](Mathieu Escot, responsable-adjoint des études à l'UFC Que Choisir, appelle tous les patients à payer symboliquement les consultations en petites pièces.)

De son côté, l’UFC-Que choisir considère que le texte représente une avancée "souhaitable pour les plus démunis" et " qu'il faut (la) maintenir". L’association rappelle que les médecins libéraux ont touché en moyenne 5.774 euros au titre de leur "prime à la performance" versée par la Sécurité sociale.

Mathieu Escot, responsable-adjoint des études à l'UFC Que Choisir, appelle tous les patients à payer symboliquement les consultations en petites pièces

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.