Le brevet des collèges
Le brevet des collèges © PHOTOPQR/L'ALSACE/ Darek Szuster / PHOTOPQR/L'ALSACE/ Darek Szuster

CARTE - La ministre de l'Éducation dévoile ce mercredi midi la liste de 1.089 réseaux d'éducation prioritaire. Najat Vallaud-Belkacem doit également annoncer une réforme de l'allocation des moyens donnés aux académies.

Pour faire passer la pilule plus facilement, la ministre de l'Éducation présente, non pas une, mais deux réformes. La première : une nouvelle carte de l'éducation prioritaire, qui sera réactualisée tous les quatre ans (voir ci-dessous). Les réseaux rebaptisés "REP" et "REP +" sont redéfinis selon des critères sociaux, le nombre d'élèves boursiers par exemple. Environ 200 établissements perdent ainsi leur label, mais 200 autres vont l'obtenir.

Parmi les perdants : le collège Pasteur de Gennevilliers (Hauts-de-Seine). Les professeurs et les parents d'élèves sont inquiets. Reportage de Célia Quilleret

1 min

Gennevilliers : le collège Pasteur "sort" de l'éducation prioritaire

Une journée de mobilisation et de grève est prévue ce mercredi à l'appel de la FSU et de la CGT. Un rassemblement est notamment organisé à 14 heures aux Invalides.

► ► ► DÉCOUVREZ | La liste des établissements classés en REP

L'éducation prioritaire se traduit par des classes allégées, assure le ministère : pas plus de 25 élèves. Les enseignants reçoivent une prime de 1.200 euros par an, qui passera à la rentrée prochaine à 1.700 euros en REP et 2300 euros en REP +.

La "difficulté sociale" prise en compte

La seconde réforme est celle de l'allocation des moyens. Jusque-là, dans chaque académie, les dotations étaient attribuées aux établissements en fonction des effectifs et en fonction du lieu géographique, avec un bonus pour les zones rurales où les élèves sont moins nombreux. Désormais, un troisième élément sera pris en compte : la difficulté sociale.

► ► ► LIRE AUSSI | REP : la priorité du ministère de l'Éducation

Cela permettra, par exemple, à des établissements en difficulté mais ne figurant pas ou plus dans l'éducation prioritaire d'avoir malgré tout des moyens supplémentaires. Exemple : l'académie de Lille connaît une baisse démographique : elle aurait dû perdre 150 postes. Mais avec cette réforme, elle va en gagner, en raison de la précarisation croissante de la population. La mesure prendra effet dès la rentrée 2015.

La répartition des REP à la rentrée 2015

La carte des REP
La carte des REP © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.