Première ouverture dominicale ce dimanche pour les Galeries Lafayette. Du côté du Printemps, le principe de l'ouverture a été validé par les syndicats en début de semaine.

Les Galeries Lafayette, à Paris, seront désormais ouvertes le dimanche
Les Galeries Lafayette, à Paris, seront désormais ouvertes le dimanche © AFP / Ludovic Marin

Il aura fallu un an et demi de négociations - parfois tendues - pour que tous les grands magasins parisiens valident le principe de l'ouverture le dimanche, après l'adoption en août 2015 de la Loi Macron. Le texte permettait d'assouplir les règles sur le travail dominical dans les zones touristiques internationales (ZTI) avec une ouverture 52 dimanches par an, à condition qu'une majorité de syndicats y soient favorables.

C'est désormais chose faite dans les quatre grands magasins parisiens (Galeries Lafayette, Printemps, BHV/Marais, Bon Marché), après que le Printemps a obtenu lundi un accord avec l'Unsa, le syndicat qui lui empêchait de franchir la barre des 30% nécessaires pour mettre en place ces nouveaux horaires. Dimanche, l'ouverture la plus symbolique aura lieu : celle des Galeries Lafayette. A partir de ce 8 janvier, le grand magasin du boulevard Haussman sera ouvert sept jours sur sept. Quant au centre commercial Beaugrenelle, qui a obtenu il y a un peu plus d'un an le droit d'ouvrir le dimanche (sauf pour la Fnac), il a vu sa fréquentation bondir de 28%.

Printemps et Galeries Lafayette : attirer la clientèle étrangère

Les Galeries se sont préparées à cette ouverture en recrutant 330 personnes de plus, et prévoit au total 500 nouveaux postes, en plus des employés des "corners", payés directement par les marques. La direction indique que malgré ces emplois en plus, le chiffre d'affaires de l'entreprise pourrait augmenter de 5 à 10% grâce à la clientèle étrangère.

Le Printemps, quant à lui, devrait ouvrir "autour du printemps", selon la direction. Pour ces seuls deux grands magasins, l'Alliance du Commerce estime que le manque à gagner de la fermeture le dimanche pouvait être jusqu'à présent évalué entre 168 et 240 millions d'euros par an : ces deux grands magasins réalisent 50% de leurs ventes grâce aux touristes internationaux.

Au BHV/Marais, +10% de chiffre d'affaires

Le magasin situé près de l'hôtel de Ville de Paris a été le premier à ouvrir ses portes le dimanche, et faisait à l'époque figure "d'exception syndicale". Le grand magasin, membre du groupe Galeries Lafayette, a été le premier à voir les négociations aboutir, et a ouvert le 3 juillet dernier pour la première fois un dimanche.

Résultat : selon la direction, "le bilan est extrêmement positif avec un chiffre d'affaires exceptionnel de 10% depuis la mise en place", soit mieux que les 6 à 8% attendus initialement. "Le dimanche est devenu le deuxième meilleur jour de ventes pour le BHV/Marais", explique le groupe, qui avance en outre que cette ouverture dominicale a attiré une nouvelle clientèle... de proximité.

Enfin, les syndicats du Bon Marché approuvé en novembre l'ouverture le dimanche. Mais la direction n'a pas encore donné de date pour la première ouverture dominicale.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.