Le père de l'un des deux adolescents partis pour la Syrie
Le père de l'un des deux adolescents partis pour la Syrie © MAXPPP

Deux Toulousains de 15 ans sont partis rejoindre les mouvements jihadistes en Syrie le 6 janvier dernier. Le parquet de Toulouse a saisi la section antiterroriste du parquet de Paris. Ce sont les familles qui ont prévenu les autorités.

Ils ont 15 ans, sont encore lycéens et viennent de partir combattre en Syrie. La semaine dernière, ils ne sont jamais revenus de leur lycée toulousain. L’un des deux s’est servi de la carte bancaire de son père pour réserver deux billets d’avions pour la Turquie. Il a appelé il y a trois jours pour expliquer qu’il était arrivé en Syrie. Son père a tenté de le retrouver en Turquie mais il n’y est pas parvenu.

Le récit du père de l'un des ados, au micro de Stéphane Iglésis

Je demande solennellement à M. Valls et à M. le président de la République de ramener nos enfants sains et saufs.

Les parents des deux adolescents ont prévenu la gendarmerie, qui a alerté le parquet de Toulouse. Ce dernier a à son tour saisi la section antiterroriste du parquet de Paris.

Plusieurs jeunes Toulousains ont déjà entrepris un voyage vers ce pays en guerre pour rejoindre des combattants jihadistes. Deux jeunes frères convertis à l’islam avaient été tués en Syrie ces derniers mois. Une situation qui inquiète le maire de Pinsaguel Jean-Louis Coll.

Il semble que ces réseaux qui prennent les jeunes paraissent assez efficaces. Il faut une réaction forte.

Toulouse n’est pas la seule ville concernée par ces départs d’adolescents vers la Syrie. Lors de sa conférence de presse de mardi dernier, François Hollande a chiffré à 700 le nombre de Français et d’étrangers partis de France pour faire le jihad en Syrie.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.