le pape évoque la désaffection pour l'eglise catholique
le pape évoque la désaffection pour l'eglise catholique © reuters

Plutôt paradoxal d'être catholique en ayant vécu un divorce, voire un remariage, alors même que l'Église l'interdit strictement. La situation est douloureuse pour beaucoup, mais le nouveau pape pourrait changer les choses et leur rouvrir les portes. Le pape François va-t-il assouplir la position de l'Église sur la question des divorcés remariés ?

Le Souverain pontife réunit aujourd'hui et jusqu'à jeudi son "G8 du Vatican".

Huit cardinaux chargés de réfléchir à la réforme de la Curie ainsi qu'à certaines questions de société, comme l'accueil des divorcés.

Un problème douloureux pour beaucoup de catholiques.

Le reportage de Laetitia Saavedra.

C'est l'opinion de beaucoup de fidèles, y compris à la sortie de l'église : le Vatican doit assouplir l'accueil des personnes divorcées remariées. Actuellement un divorcé qui s'est remarié n'a pas le droit de communier, sauf si son précédent mariage a été déclaré nul canoniquement. Une situation très rare.

Les huit cardinaux pourraient remettre leurs premières orientations au pape à la fin de la semaine.

Une vraie nouveautée dans la manière de gouverner l'Eglise

Le groupe de huit cardinaux, surnommés le "G8 du Pape", ont été nommés par lui en mai dernierpour le conseiller dans le gouvernement et la réforme de la Curie.

Ils sont italien, allemand, australien, américain, indien, congolais, chilien et hondurien et représentent une première pour ce qui est du gouvernement de l'Eglise, d'autant que les cardinaux n'ont pas de limite dans les thèmes abordés. Le Pape qui veut réformer l'administration de l'Eglise, a d’ailleurs officialisé ce "conseil de cardinaux" par un document signé de sa main, et daté du 28 septembre.

Et le chantier est vaste, Anaïs Feuga

A écouter : le Zoom de la rédaction "la révolution selon François" __

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.