Les enfants de la dalle
Les enfants de la dalle © Radio France / Guillaume Binet agence MYOP

Dix ans après la mort de deux jeunes à Clichy-Sous-Bois et des violentes émeutes qui avaient éclaté, France Inter s'interroge sur ce que sont devenus ces quartiers populaires. Une semaine d'antenne et de programmes consacrée à cette question.

27 octobre 2005, deux jeunes de Clichy-sous-Bois de 15 et 16 ans meurent après avoir été poursuivis par la police. Après la mort de ces deux adolescents, les évènements s’enchaînent et la violence va crescendo. Des voitures, des bus, des écoles incendiés… À Clichy-sous-Bois, Vitry, Grenoble, Toulouse, Nice, au Havre… fin octobre 2005, la jeunesse des banlieues françaises est dans la rue.

Les enfants de la dalle
Les enfants de la dalle © Radio France

La violence qui était en sommeil dans ces quartiers populaires

Nombreux et violents, les jeunes réagissent avec une violence d’une durée et d’une ampleur inédites. Cet automne-là, le pays connaît un épisode de trois semaines d’émeutes sur tout le territoire. Les digues ont cédé et stupéfait, le reste de la France découvre à travers les écrans de télévision la colère, les frustrations, la violence qui étaient en sommeil dans ces quartiers populaires. À l’époque, les politiques, les associatifs comme les médias jurent que la prise de conscience est désormais chose faite et que des décisions doivent être prises.

Octobre 2015, dix ans après, que sont devenus ces quartiers populaires ? France Inter vous propose d’y réfléchir ensemble toute la semaine sur son antenne.

Les Rendez-vous à l’antenne et sur le site de France Inter

Dans nos émissions :

Les invités du lundi 26 octobre :

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.