Dix ans d'interdiction du voile à l'école
Dix ans d'interdiction du voile à l'école © Maxppp / Jean-François Frey

C'était le 15 mars 2004 : la loi interdisant dans les écoles les foulards, kippas et grandes croix était votée par le Parlement. Dix ans plus tard, ils ont bel et bien disparu des salles de classe. Mais pas forcément des esprits... Le loi interdit plus largement les signes religieux ostensibles dans les écoles, les colèges, et les lycées. À l'époque, le climant était particulièrement tendu. Partisans et opposants s'affrontaient et on jurait qu'il y aurait des conflits entre les différentes religions, les parents et l'école.

Dix ans plus tard, le texte est entré dans les moeurs, même si des polémiques sur la laïcité ressurgissent.

Reportage à La Courneuve de Laetitia Saavedra

On y croise beaucoup de mamans voilées, mais aucune petite fille : la loi est bel et bien appliquée. Une réussite, notamment pour les associations de défense des droits des femmes. Une loi liberticide, pour certaines associations religieuses, qui réclament toujours son abrogation.

Il y a deux semaines, la question du voile est revenue sur le devant de la scène par une porte inattendue : celle du sport professionnel, avec l'autorisation du port du voile pour les femmes (du turban pour les hommes) sur les terrains de football de la FIFA. Mais pas sur les terrains français, d'où il reste banni.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.