Entre mauvaises nouvelles climatiques, tensions sociales et sociétales, et surtout, pandémie de coronavirus, l'actualité de l'année 2020 a été particulièrement sombre. Au milieu de ces événements compliqués, nous avons essayé de trouver dix événements qui redonnent un peu de baume au cœur.

Parmi les bonnes nouvelles de 2020, l'accouplement de deux pandas dans un parc zoologique de Hong Kong
Parmi les bonnes nouvelles de 2020, l'accouplement de deux pandas dans un parc zoologique de Hong Kong © AFP / Lan Hongguang / XINHUA

Entre deux confinements, une crise dans la société en France et aux États-Unis, des élections compliquées, etc., y a-t-il eu de bonnes nouvelles cette année dans le monde ? La réponse est oui. Même si celles-ci sont en partie passées inaperçues, nous avons recensé dix d'entre elles. 

1 – Tortues en Inde, pandas à Hong-Kong : le confinement a redonné de l'air aux animaux

C'est une conséquence positive du confinement lié à la crise sanitaire : des animaux ont pu profiter de la tranquillité de l'espace laissé par les êtres humains, confinés chez eux. Ainsi, en Inde, des tortues ont pu revenir sur les plages pour y pondre des œufs : plus de 60 millions d'œufs auraient été déposés dans le sable. La surabondance de touristes avait poussé les tortues à déserter ces plages, à plusieurs reprises, ces dernières années. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

En captivité aussi, les animaux ont parfois pu profiter de la tranquillité du confinement : c'est ainsi que deux pandas géants ont pu s'accoupler ce printemps dans un zoo de Hong-Kong. Cela faisait dix ans que les soigneurs tentaient de les faire s'intéresser mutuellement l'un à l'autre. 

2 – L'Océan pourrait bien se régénérer

C'est une étude publiée au mois d'avril qui l'a affirmé : les océans semblent pouvoir faire preuve de résilience, c'est-à-dire se régénérer petit à petit. Le nombre d'espèces marines menacées d'extinction a diminué en vingt ans, passant de 18% en 2000 à 11% en 2019. Même si cela demande des actions concrètes et urgentes, cette étude montre qu'il est possible, d'ici à 2050, de sauver toutes les formes de vie marine. 

3 – À Sydney, l'énergie est désormais à 100% propre

En juillet, la ville de Sydney, en Australie, a achevé sa conversation aux énergies renouvelables : un passage au solaire et à l'éolien qui devrait permettre à la ville d'échapper à l'émission de 200 000 tonnes de CO2 dans l'atmosphère dans les dix prochaines années. 

Les énergies utilisées ne sont pas que renouvelables, elles sont aussi locales : ce sont deux centrales solaires et un parc éolien situés dans la région de Sydney qui alimentent la ville. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

4 – La polio a (presque) disparu en Afrique

Fin août, l'OMS a annoncé que la poliomyélite avait disparu du continent africain : au Nigeria, qui a abrité le plus de cas depuis le début des années 2000, il n'y a pas eu de cas depuis quatre ans. Il aura fallu une trentaine d'années d'efforts et de campagnes de vaccination des enfants pour éradiquer le virus. Toutefois, quelques cas se sont déclarés quelques jours plus tard au Soudan ; et par ailleurs, si l'Afrique a réussi à faire quasiment disparaître le virus, il est toujours très présent en Afghanistan et au Pakistan, où beaucoup de parents refusent de faire vacciner leurs enfants en bas âge. 

5 - Au Brésil, les footballeuses autant payées que les footballeurs

En septembre, la confédération brésilienne de football a décidé d'aligner les salaires mais aussi les primes des joueuses de la sélection nationale de football sur ceux de l'équipe masculine. Un vrai progrès dans cette nation majeure du football, mais ce n'est pas le premier pays où une égalité de paiement avait été décidée : en Australie déjà c'est le cas. Inversement, aux États-Unis, l'équipe féminine, championne du monde, avait été déboutée en justice alors qu'elles avaient demandé une égalité de rémunération.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

6 – Roumanie, Allemagne : des avancées pour le bien-être animal

Plusieurs pays ont pris des mesures destinées à limiter la maltraitance animale : c'est le cas de la Roumanie, où, depuis septembre les policiers sont désormais habilités à entrer chez des habitants si elle dispose d'informations affirmant qu'un animal est en danger. Et en Allemagne, une mesure prévoit l'extinction des projecteurs puissants la nuit une partie de l'année, pour protéger les insectes de la pollution lumineuse, qui fait diminuer leur nombre. 

7 – Pour la première fois, une femme, Kamala Harris, est vice-présidente des États-Unis

Avec la crise sanitaire, l'élection présidentielle américaine était l'autre actualité incontournable de l'année. Mais au-delà de la campagne surréaliste entre Donald Trump et Joe Biden et du refus de Donald Trump, pourtant officiellement battu, de quitter la Maison-Blanche, l'un des changements les plus notables, c'est l'élection aux côtés de Joe Biden en novembre de Kamala Harris, qui devient la première femme vice-présidente des États-Unis. Kamala Harris, 56 ans, ancienne sénatrice de Californie, est aussi la première afro-américaine élue à ce poste.

8 – En Écosse, un grand pas contre la précarité menstruelle

Fin novembre, l'Écosse est devenue le premier pays à inscrire dans sa loi "l'accès libre aux tampons et aux serviettes hygiéniques dans les écoles, les universités et les autres bâtiments publics" – ce qui permet au pays de concrétiser juridiquement un fait qui était déjà très répandu dans le pays, où les protections hygiéniques étaient déjà distribuées par de nombreux lieux publics. 

Plus tôt dans l'année, en juin, la Nouvelle-Zélande avait pris une mesure similaire, mais seulement pour les écoles. La distribution gratuite de protections dans les établissements scolaires néo-zélandais doit commencer en 2021 sous forme d'expérimentation.

9 - La France a remporté l'Eurovision Junior

On l'a souvent dit, cela faisait près de 40 ans que la France n'avait pas brillé à l'Eurovision. Si les Français n'ont toujours pas réussi à remporter le grand Concours Eurovision de la chanson, qui a été annulé en 2020 en raison de la pandémie, cette année, la chanteuse Valentina a remporté le trophée dans la catégorie "junior" du concours le 29 novembre dernier. C'est donc la France qui organisera l'an prochain l'Eurovision junior… en attendant que l'un ou l'une des 12 artistes en compétition pour représenter la France tente sa chance à Rotterdam au concours "adulte" en mai prochain. 

10 – Vers un traitement contre certains cancers ?

Mi-décembre, des chercheurs belges ont publié une étude selon laquelle un traitement déjà utilisé contre la leucémie – un cancer du sang – pourrait aussi être efficace contre d'autres formes de cancers, et notamment celui du poumon, le plus meurtrier. Les chercheurs ont étudié les gènes qui, quand ils étaient touchés par des mutations, favorisaient la formation de métastases dans le cadre des cancers du poumon, de la tête et du cou. Or les cancers liés à cette mutation sont aussi sensibles aux médicaments déjà utilisés contre les leucémies.