L'application gouvernementale de traçage numérique contre le Covid-19 sera disponible ce mardi à midi sur les plateformes des smartphones Apple et Google. Voici tout ce qu'il faut savoir si vous souhaitez l'installer et l'utiliser.

StopCovid est dotée d'une interface très claire et épurée.
StopCovid est dotée d'une interface très claire et épurée. © AFP / Thomas Samson

Avec ou sans StopCovid ? L'application de traçage numérique, destinée à aider dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus, devrait finalement être disponible à partir du mardi 2 juin à midi, a annoncé dimanche le secrétaire d'État au Numérique, Cédric O. "Mardi midi, les Françaises et les Français pourront (...) trouver l'application et la télécharger" sur leurs téléphones et non dès ce week-end comme il l'avait indiqué dans un premier temps. Sur le principe, elle se base sur la même méthode que les enquêtes de traçage effectuées jusqu'à maintenant par des appels téléphoniques des "brigades". Dotée d'une interface très claire et épurée, l'application donne toute satisfaction à l'usage et à la prise en main, selon les observations effectués par France Inter avec une version de test. 

Toutefois, certains doutes persistent quand au fonctionnement en conditions réelles du Bluetooth, notamment sur les téléphones de marque Apple. Selon un récent sondage, un peu moins de la moitié des Français (45%) se disent prêts à télécharger StopCovid : si vous en faites partie, voici tout ce que vous devez savoir sur l'application avant de l'installer. 

Où la télécharger et comment l'installer ? 

L'application sera disponible sur les "stores" d'Apple et de Google, c'est-à-dire les boutiques d'applications, le même endroit où l'on télécharge WhatsApp, Instagram ou Waze par exemple. Elle est complètement gratuite et s'installe comme toutes les autres applications.

Suis-je obligé.e de l'installer ? 

Non, l'application n’est pas obligatoire et personne (ni un médecin, ni les forces de l'ordre, ni votre employeur) ne peut vous contraindre à l'installer. Et contrairement à ce qu'affirment plusieurs publications en ligne, Apple et Google n'ont pas fait une mise à jour pour que l'application soit installée automatiquement sur tous les téléphones.

Comment marche l'application ? 

Pour la première prise en main, il faut simplement ouvrir et suivre les consignes de l'application. Les écrans sont ensuite simples et pédagogiques et vous guident pour prendre en main StopCovid. 

Elle va dans un premier temps vous demander :

  • de valider les conditions d'utilisation en vous informant sur les (rares) données sauvegardées à savoir les identifiants anonymes que vont produire votre téléphone et ceux des personnes que vous croiserez ; 
  • d'activer les notifications pour être prévenu.e en cas de déclaration d'une personne positive au Covid et que vous auriez croisé.e ;
  • d'activer le Bluetooth et les nouvelles connexions, sans quoi l'application ne peut pas fonctionner ; 
  • de désactiver l'économiseur de batterie sur Android qui peut bloquer son fonctionnement. 

Une fois cette première étape franchie, l'application se concentre sur trois onglets : le premier pour activer ou non la fonction de détection (par exemple lorsqu'on sort de chez soi, dans les transports, au travail), le second pour se signaler si l'on a effectué un test et qu'il est positif et le troisième pour partager à vos contacts et connaissance l'application. Elle ne sera utile que si elle est utilisée au maximum : le gouvernement veut vous inciter à en parler autour de vous. 

Les deux écrans principaux de StopCovid.
Les deux écrans principaux de StopCovid. / Secretariat d'Etat au Numerique

Marche-t-elle avec tous les téléphones ?

L'application StopCovid ne marche que sur les téléphones dotés des systèmes iOS (les Apple iPhones) et Android (utilisé par une vingtaine de marques dont Samsung, Huawei, LG ou Sony). Selon Cédric O, secrétaire d'État au numérique, entre 10 et 15 jours de tests ont été effectués, sur les 100 téléphones les plus utilisés en France (17 marques différentes). 

Néanmoins, la France ayant choisi de ne pas utiliser la boîte à outils proposée par Apple et Google pour une question de souveraineté, les développeurs ont du ruser pour  contourner des blocages des systèmes d'exploitation des téléphones. Par exemple, sur (et entre) les Apple iPhone (qui représentent un téléphone sur cinq en France), l'application risque d'être bien moins efficace que sur d'autres modèles. Plusieurs spécialistes, y compris au sein de l'équipe projet Inria, constatent aussi des difficultés pour faire communiquer certains téléphones entre eux. Selon Cédric O, l'application "détecte 75 à 80 %" des smartphones environnants.

Comment signaler que j'ai le Covid-19 ?

Justement, si vous effectuez un test et qu'il est positif, que vous ayez déjà utilisé l'application depuis plusieurs jours ou non, il suffit d'ouvrir StopCovid, d'aller dans ce deuxième onglet et de saisir le code transmis par le laboratoire ou le médecin qui aura effectué le test. Vous serez ainsi identifié.e comme malade du coronavirus et les personnes, utilisatrices l'appli, croisées dans les 15 derniers jours, seront prévenues et incitées à faire un test. 

Comment l'application détecte-t-elle si j'ai croisé une personne malade ? 

StopCovid est censée, tout au long de la période durant laquelle elle est activée, échanger des identifiants anonymes avec les téléphones qu'elle croise. Elle fait automatiquement le tri et ne s'intéresse qu'aux contacts de moins d'un mètre pendant plus d'un quart d'heure. 

Et comment me prévient-elle ? 

Via une alerte "push", d'où l'importance d'activer les notifications lors de la prise en main. Cela prend la même forme que lorsque vous recevez un SMS, un message sur WhatsApp ou une alerte de votre application France Inter, par exemple. Cette alerte doit arriver normalement dans les 24 heures qui suivent la déclaration de la personne malade. 

Exemple d'une notification envoyée par StopCovid sur un téléphone de marque Apple.
Exemple d'une notification envoyée par StopCovid sur un téléphone de marque Apple. / Secretariat d'Etat au Numerique

Suis-je géolocalisé et que sait l'application de ma vie privée ?

Non, l'application ne vous localise pas et n'utilise que le signal Bluetooth qui détecte les autres appareils qui émettent ce même signal à proximité. À aucun moment, StopCovid n'a besoin du signal GPS des téléphones portables et ne peut pas savoir où vous vous êtes rendu.e.s. À priori, StopCovid ne peut pas non plus connaitre l’identité de l’utilisateur de l’application. 

De plus, StopCovid fonctionne sur le principe de l'anonymat : la seule information sauvegardée est cette succession de pseudonymes ("cryptoidentifiants éphémères"). Seuls ces identifiants sont stockés sur un smartphone et, le cas échéant, partagés vers un serveur central. "Personne, pas même l’État, n’aura accès à une liste de personnes diagnostiquées positives ou à une liste des interactions sociales entre les utilisateurs", assure le secrétariat d'Etat au Numérique. Ces identifiants sont dans tous les cas supprimés au bout de 15 jours, car ils n'ont plus d'intérêt sur le plan médical. 

Enfin, sur le plan sécurité, l'application a été soumise à un "bug bounty", une chasse au bug menée par des hackers, spécialistes dans la recherches de vulnérabilités. Ils ont relevé des failles mais elles ont été résolues.  

Mes contacts risquent-ils d'être aspirés si j'installe StopCovid ? 

Absolument pas : l'application n'a pas l'autorisation d'accéder à votre répertoire téléphonique, comme nous vous l'avons expliqué dans un précédent article. D'ailleurs, il vous suffit d'aller dans les réglages de votre téléphone pour vérifier à quelles fonctionnalités du téléphone StopCovid a accès, et vous constaterez qu'il s'agit de ce que vous avez autorisé en installant l'appli, à savoir le Bluetooth et les notifications (et éventuellement l'appareil photo pour scanner le code du test, s'il vous est fourni sous forme de QR Code). 

Puis-je supprimer librement mes données du serveur et l'application ?

Sans problème. Vous pouvez supprimer StopCovid en la désinstallant de votre téléphone. Avant cela, pensez  à supprimer les données de votre téléphone et du serveur, via l'écran dédié. Il faut aussi vous désinscrire sur ce même écran. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.