Maternité des Bluets à Paris
Maternité des Bluets à Paris © Radio France

Une sage-femme est accusée de violation du secret professionnel, non-respect du code de déontologie et usage de faux pour avoir dénoncé les violences que subissait l'une de ses patientes. Le désarroi d'une sage-femme de la maternité des Bluets à Paris, convoquée ce vendredi matin, devant la chambre disciplinaire de l'ordre interrégional des sages-femmes. Elle est accusée de violation du secret professionnel, non-respect du code de déontologie et usage de faux. La plainte émane d'un mari, en instance de divorce et accusé de violences conjugales, par son épouse.La sage-femme a eu l'occasion de constater ces violences sur sa patiente il y a trois ans. Soutenue par sa cadre supérieure à la maternité et par la directrice de l'établissement, elle alerte aujourd'hui sur sa comparution devant un conseil de discipline, alors que le ministère de la Santé donne des consignes aux soignants sur les femmes battues. Catherine Coq craint que sa mésaventure ne décourage ses collègues

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.