[scald=74217:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - L'ancien ministre UMP Renaud Donnedieu de Vabres a été mis en examen jeudi pour "complicité d'abus de biens sociaux" dans l'enquête sur une possible corruption en marge de contrats d'armement et de la présidentielle de 1995, a-t-on appris de source judiciaire.

Il avait été arrêté mardi et était resté un jour et demi en garde à vue à la police financière avant d'être provisoirement libéré.

Le juge Renaud Van Ruymbeke l'a finalement convoqué ce jeudi matin et lui a notifié les charges. C'est la première fois qu'un ancien élu est visé par cette enquête qui inquiète la majorité à moins de cinq mois de la présidentielle.

Ministre de la Culture de Jacques Chirac entre 2004 et 2007, Renaud Donnedieu de Vabres est soupçonné d'avoir participé au détournement de commissions en marge de contrats d'armement, quand il était conseiller spécial au cabinet du ministre de la Défense François Léotard entre 1993 et 1995.

Les juges sont sur la piste d'un possible détournement de commissions légales convenues en marge de la vente de sous-marins au Pakistan (84 millions d'euros) et de frégates à l'Arabie saoudite (200 millions d'euros) dans les années 1990.

L'argent aurait servi à financer la campagne présidentielle d'Edouard Balladur. Un lien est envisagé avec un attentat au Pakistan ayant tué 15 personnes en 2002, dont 11 Français travaillant à la fabrication des sous-marins.

Thierry Lévêque, édité par Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.