Au moins 5 drones ont survolé Paris
Au moins 5 drones ont survolé Paris © MaxPPP

Une notice va bientôt accompagner les drones. Un moyen de sensibiliser les consommateurs sur ce qu'ils ont le droit de faire.

Un moyen d'éviter les imprudences et les négligences ? Les fabricants de drones annoncent en tous cas la mise en place d'une notice d'avertissement à destination des consommateurs. Livrée dans les boites de drones, elle les informera de ce qu'ils ont le droit de faire ou pas. Cette annonce intervient alors que plusieurs centrales nucléaires ont été survolées ces dernières semaines par des drones.

Une réunion est prévue dans 15 jours avec la Direction générale de l'aviation civile pour rédiger cette notice. Ce document s'annonce simple pour rappeler qu'on ne vole pas au-dessus du jardin de son voisin sans précaution et qu'il existe un espace aérien dans lequel on ne fait pas ce qu'on veut.

Le problème, rappelle Bruno Delors, le président de la Fédération d'aéromodélisme "c'est qu'il faut parfois savoir lire une carte du ciel. Pour quelqu'un qui n'a pas une formation de pilote, ce n'est pas facile". Certains drones sont déjà équipés de logiciels qui font automatiquement dévier les appareils lorsqu'ils entrent dans une zone non autorisée.

Pour Michel Guilhot, président de la société Civic Drone, il faut aller plus loin avec un géolocalisation par un GPS embarqué. Il répond au micro d'Antoine Giniaux :

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.