Le Premier ministre a donné mardi après-midi les grandes lignes du plan de déconfinement, qui devrait être lancé le 11 mai prochain. Mais d'ores et déjà, d'autres points d'étape se placeront sur la route vers le retour à une activité normale.

Mesures gouvernementales, gestes barrières : le déconfinement sera long et très progressif
Mesures gouvernementales, gestes barrières : le déconfinement sera long et très progressif © Maxppp / JPNVHB / MaxPPP/Newscom

7 mai

Le gouvernement s'est donné quelques jours de plus pour observer si les conditions du déconfinement sont bien réunies. Jeudi prochain, le gouvernement fera ainsi un nouveau point pour confirmer – ou non que le déconfinement aura bien lieu le 11 mai, mais aussi pour indiquer la répartition des départements "rouges" et "verts", ceux qui bénéficieront d'une levée plus faible ou plus forte des restrictions. 

Un peu plus tôt, dès ce jeudi 30 avril, la prise de parole quotidienne du Directeur général de la Santé Jérôme Salomon sera enrichie d'une "météo" des départements rouges et verts, évolutive chaque jour. 

11 (et 12) mai

C'est la fameuse date annoncée par Emmanuel Macron pour amorcer le déconfinement. Celui-ci sera différencié d'un département à l'autre, mais la règle générale, c'est que la circulation sera à nouveau libre sans attestation (dans un rayon de 100km), que les commerces pourront rouvrir à l'exception des plus grands centres commerciaux, et que les transports en commun reprendront un rythme plus soutenu – sauf pour les déplacements inter-régionaux, que l'exécutif souhaite limiter. 

L'un des plus grands caps franchi ce 11 mai, ce sera la réouverture des écoles – dans un premier temps, les écoles primaires et maternelles uniquement, et sur la base du volontariat seulement. Mercredi, le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a toutefois précisé que le 11 mai serait une journée de "pré-rentrée" pour les enseignants et que c'est donc à partir du 12 mai que les enfants pourront rentrer à l'école

18 mai

Une semaine après, ce sont les collèges qui auront la possibilité d'ouvrir à nouveau leurs portes. Mais avec deux grandes limitations : d'une part, ce ne sont que les élèves de 6e et de 5e qui seront invités à rentrer en classe. Et d'autre part, la réouverture des collèges ne concernera que les départements "verts", ceux où le virus circule moins. 

Fin mai

Fin mai, le Premier ministre fera un nouveau point sur l'évolution de l'épidémie, a-t-il annoncé mardi. C'est à cette occasion que de nombreuses décisions, encore en suspens, seront prises, et en particulier celle de rouvrir les cafés et restaurants. La question de la reprise des classes de lycée, et 3e et de 4e se posera aussi à ce moment. Le gouvernement devrait également apporter de premières réponses sur l'organisation des vacances d'été pour les Français. 

Enfin, il est probable que la carte des départements "rouges" et "verts" soit revue à ce moment-là (même si rien n'exclut, pour l'heure, que des aménagements puissent arriver entre le 11 mai et la fin du mois). 

2 juin

Cette date correspond à l'entrée en vigueur de la deuxième phase de déconfinement. Mardi, Édouard Philippe a annoncé que les plages resteront fermées jusqu'à cette date, et que les cérémonies religieuses restaient interdites. À partir du 2 juin, la porte sera donc ouverte à la reprise des cérémonies et à la réouverture des plages. À ces mesures viendront s'ajouter celles qui auront été tranchées plus tôt, fin mai.

Avant l'été

Y aura-t-il d'autres points d'étape avant l'été ? C'est possible : mardi lors de sa déclaration à l'Assemblée nationale, Édouard Philippe a évoqué un déconfinement par phases de trois semaines. S'il n'a pas donné de date précise, il y a donc fort à penser qu'un nouveau point d'étape sera réalisé dans les dix derniers jours du mois de juin, et qu'à ce moment-là, les modalités des vacances des Français (déplacements, plages, animations, hôtels, restaurants) seront détaillées. 

Peut-être l'exécutif se prononcera-t-il également sur les cinémas, théâtres, salles de spectacle, toujours fermés jusqu'à nouvel ordre

23 juillet

Si les parlementaires approuvent samedi la prolongation de l'état d'urgence sanitaire pour deux mois, il durera alors jusqu'au 23 juillet. Au-delà du confinement et de la limitation des transports, cet état d'urgence sanitaire prévoit aussi, entre autres la réquisition de masques ou l'encadrement du prix des gels hydroalcooliques. Tant qu'il est en vigueur, ces mesures le sont donc aussi.  

Septembre

Après une fin de saison sans compétitions sportives, et un été sans festivals, le Tour de France marquera-t-il le retour d'une activité culturelle et sportive en France ? Habituellement organisé en juillet, il a été cette année décalé pour commencer le 29 août. Mardi, Édouard Philippe a déclaré que les grands événements rassemblant plus de 5 000 personnes ne pourraient se tenir avant le mois de septembre. Le Tour pourrait donc être, cette année, le premier grand événement à se tenir à nouveau

Outre la tenue de ces grands événements, les cinémas et salles de spectacle feront peut-être aussi leur rentrée à ce moment-là, la plupart des établissements ayant annulé pour l'heure seulement leur fin de saison. 

Enfin, septembre marquera également la rentrée des classes pour écoliers, collégiens et lycéens. Pour l'heure, personne ne sait encore dans quelles conditions elle se déroulera. Mais le maintien des gestes barrière, à l'école comme partout ailleurs, sera probablement encore en vigueur. 

2021, voire 2022 ?

Le Premier ministre, le ministre de la Santé, et une grande partie des chercheurs, s'accordent tous sur un point : il n'y aura pas de vaccin disponible pour la population avant 2021 voire 2022. 

Jusqu'à ce que la médecine trouve un moyen de se prémunir contre le coronavirus, faudra-t-il appliquer le port du masque, la distanciation sociale et tous les gestes barrière ? De nouvelles phases de confinement sont-elles à attendre ? Pour l'heure, il est impossible de le savoir, mais il est presque certain que le calendrier de la lutte contre l'épidémie se prolongera bien au-delà de la fin de cette année. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.