Ce mardi soir, TMC offre une soirée en prime-time au collectif "Lolywood" : un show avec les trois comédiens du groupe et des dizaines d'invités, issus du web, de la télé, du cinéma. Avant eux, nombreux sont ceux et celles qui sont passés d'Internet à la télévision... avec plus ou moins de succès.

Extrait de la bande-annonce de l'émission Lolywood Night sur TMC
Extrait de la bande-annonce de l'émission Lolywood Night sur TMC © Capture d'écran YouTube

Ugo, Manu et Choopa sont le collectif Lolywood. Ces trois comédiens, actifs sur YouTube depuis 2011, investissent ce mardi soir le "petit écran" pour une soirée en prime time sur la chaîne TMC, appartenant au groupe TF1. La chaîne YouTube, qui compte aujourd'hui autour de trois millions d'abonnés, avait déjà eu droit à quelques diffusions de sketches, d'abord sur D17 (ex-CStar) et TFX, mais c'est la première fois que le tapis rouge lui est déroulé "en prime". Quelques sketches ont déjà été diffusés sur le web : 

Des années après que les humoristes de la télé (Les Nuls, Les Inconnus) ont inondé le cinéma en instillant une nouvelle forme d'humour dans la comédie française, c'est au tour des humoristes venus d'Internet de se laisser convaincre par les chaînes de télé traditionnelles de venir créer pour le format télévisuel. Mais ce n'est pas nouveau : depuis une dizaine d'années, la télévision française vient chercher les humoristes du web, avec plus ou moins de succès. Retour sur les précédentes expériences de youtubeurs et youtubeuses dans le même esprit.  

Le Comité de la Claque, les précurseurs 

On vous parle d'un temps où Dailymotion était le diffuseur préféré de vidéos pour les créateurs et créatrices en France. Et parmi les bandes qui faisaient les beaux jours du web au milieu des années 2000, il y avait Le Comité de la Claque, connu pour ses parodies de publicités et de bandes-annonces – d'un "Juvamine" survitaminé au "Da Vinci Gode", parodie du roman de Dan Brown.  

En quelques années, les membres du Comité de la claque ont eu droit à leur passage sur la chaîne AB1, mais aussi sur France 4 qui a diffusé la série "Le Ciné du Comité" et même déjà sur TF1 : en 2010, l'émission "Ça va s'Cauet" fait appel à eux pour adapter une de leurs pastilles web en une séquence télé, "Speed Life". L'émission ne dure que 10 numéros, faute d'audience.  

Parmi les membres du Comité de la Claque, Loup-Denis Elion est resté à la télévision après l'aventure télévisuelle du collectif : il a été, jusqu'en 2019, l'un des rôles principaux de la série Scènes de Ménages sur M6.  

France 4 et son "Studio 4", pépinière de talents 

En 2012, France Télévisions lance "Studio 4.0" (qui deviendra rapidement Studio 4), une plateforme de web-séries. Le groupe audiovisuel public distribue ou coproduit des créations web, et prend surtout le parti d'en diffuser une partie sur sa chaîne France 4, à l'époque destinée aux jeunes adultes. C'est ainsi que la série Le Visiteur du Futur de François Descraques, née sur le web et diffusée sur la chaîne thématique NoLife à sa naissance, s'est retrouvée propulsée sur France 4.  

Aujourd'hui, Studio 4 existe toujours mais sous le nom de "Studio par France.tv slash", et diffuse ses créations non plus à la télévision mais sur un site dédié et sur les plateformes de partage de vidéo.  

Studio Bagel et Golden Moustache, les colosses aux pieds d'argile 

Ces deux grands collectifs marquent en quelque sorte le véritable essor des créateurs et créatrices du web à la télévision. D'un côté, Golden Moustache, comptant dans ses rangs Raphaël Descraques, Dedo, Eleonore Costes, David Salles, etc. De l'autre, Studio Bagel, qui réunit (entre autres) Jérôme Niel, Ludovik, Marion Seclin, Greg Guillotin, etc.  

Le premier est créé en 2012 au sein même du Groupe M6, le second est acquis par Canal en 2014. Si Golden Moustache continue de se concentrer essentiellement sur le web, mais produit quelques soirées en prime-time sur W9, Studio Bagel produit de nombreux programmes pour les chaînes Canal : Le Dézapping du Before, Les Tutos, Pendant ce Temps et les soirées long format "Le Tour du Bagel".  

Parmi les membres du collectif, Monsieur Poulpe et Alison Wheeler se font remarquer par la présentation de la météo.  

Mais cette époque appartient déjà au passé : fin 2019, le site de Golden Moustache a disparu, le réseau Golden Network se recentrant sur la production de contenu destiné aux marques. Presque au même moment, les anciens membres de Studio Bagel affirmaient découvrir que la société Studio Bagel Productions avait été dissoute.  

De "Yes Vous Aime" au "Pire stagiaire", le groupe Canal cultive les talents du web

Plus récemment, parmi les talents mis en avant par Canal, on trouve le collectif Yes Vous Aime, venu lui aussi de YouTube, qui a eu droit à une émission sur Comédie et une web-série, "Abonne-toi". 

Membre du collectif, Bertrand Usclat a lancé depuis quelques mois une parodie du média "Brut" nommée "Broute", dont les pastilles, diffusées dans l'émission Clique... mais largement reprises sur le web, comme une façon de boucler la boucle.  

Sur C8, chaîne du groupe Canal, c'est un autre créateur venu du web qui se retrouve désormais en "prime" : Greg Guillotin, avec son programme "Le Pire Stagiaire", une série de caméras cachées dans lesquelles le comédien se fait passer pour un stagiaire au mieux incompétent mais gentil, au pire arrogant et tire-au-flanc. Après une pastille régulière dans l'émission Touche pas à mon poste en 2017 et un premier "prime" début 2018, le succès des vidéos sur YouTube (plus de dix millions de vues pour certains épisodes) s'est confirmé avec trois soirées en prime-time depuis la fin 2018, réalisées par l'équipe de cette émission qui apporte une patte "web" moderne au genre très télévisuel de la caméra cachée.  

Norman, Cyprien, Natoo et leur passage éphémère sur la Une 

Vous rappelez-vous que les mastodontes du web que sont Natoo, Norman et Cyprien ont eu leur propre série télé sur TF1 ? "Presque Adultes" a été diffusée l'été 2017 sur la première chaîne et mettait en scène les trois stars de Youtube dans leur vie de jeunes adultes. La première saison contenait dix épisodes hebdomadaires de six minutes, rassemblant entre 1,8 million et 4,2 millions de téléspectateurs, et la série n'a jamais eu de deuxième saison.  

Le carton Palmashow 

Aujourd'hui, David Marsais et Grégoire Ludig sont peut-être ceux qui ont le mieux réussi leur passage du web à la télé. Venus de la scène, ces deux humoristes, qui ont commencé à réaliser des pastilles humoristiques et parodiques dès 2006 sur Internet, sont rapidement repérés par la télévision et arrivent dès 2010 sur Direct 8, puis D8, puis C8, et partent sur le groupe TF1 en rejoignant TMC en 2017. 

Auteurs de la série Very Bad Blagues multidiffusée sur la chaîne, ils sont pour l'instant les seuls à avoir produit quatre émissions en prime-time pour la télévision (et un long-métrage).  

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.