Lors d'un discours très attendu lundi soir, le président a annoncé un prolongement du confinement jusqu'au 11 mai. À partir de cette date, les crèches et les écoles rouvriront "progressivement". Chaque Français devra aussi pouvoir se procurer un masque "grand public".

"L'épidémie n'est pas encore maîtrisée", a souligné Emmanuel Macron lundi soir lors de son discours
"L'épidémie n'est pas encore maîtrisée", a souligné Emmanuel Macron lundi soir lors de son discours © capture d'écran

"L'espoir renait, mais rien n'est acquis", a déclaré Emmanuel Macron, ce lundi, lors d'une allocution très attendue, après quatre semaines de confinement. Depuis l'Élysée, au cours d'une allocution de 25 minutes, le chef de l'État a détaillé les perspectives des semaines et des mois à venir. 

  • Le confinement prolongé jusqu'au 11 mai

"Le confinement le plus strict doit encore se poursuivre jusqu'au lundi 11 mai", a énoncé le président de la République, soulignant qu'il s'agissait là du "seul moyen d'agir efficacement, de ralentir la propagation du virus et de permettre à nos soignants de reconstituer leurs forces". Toutefois, Emmanuel Macron a également précisé que le déconfinement ne pourrait s'amorcer à cette date qu'à la condition d'un recul de l'épidémie de Covid-19.

  • Pas de date de réouverture pour les restaurants, les hôtels, les cinémas

Même si un déconfinement progressif s'engage d'ici quatre semaines, les lieux rassemblant du public (restaurants, hôtels, cinémas, théâtres, musées) resteront fermés à ce stade. Il n'y aura pas non plus de festivals avant la mi-juillet. La situation fera l'objet d'une évaluation chaque semaine.

  • Réouverture progressive des crèches et des écoles à partir du 11 mai

"Nos enfants doivent pouvoir retrouver le chemin des classes", a insisté le chef de l'État. Les crèches, les écoles, les collèges et les lycées rouvriront donc "progressivement" à compter du 11 mai. "C'est pour moi une priorité, car la situation actuelle creuse des inégalités", a déclaré Emmanuel Macron, évoquant la situation des enfants qui n'ont pas accès au numérique et ne peuvent être aidés par leurs parents. "Le gouvernement aura à aménager des règles particulières, organiser différemment le temps et l'espace, bien protéger nos enseignants et nos enfants avec le matériel nécessaire".

Pour les étudiants, en revanche, les cours ne reprendront pas physiquement d'ici l'été. 

  • Une aide "exceptionnelle aux familles les plus modestes"

Emmanuel Macron a annoncé le versement "sans délai" d'une "aide exceptionnelle" aux familles les plus modestes avec des enfants, "afin de leur permettre de faire face à leurs besoins essentiels". Les étudiants les plus précaires seront également aidés.

  • Des mesures de chômage partiel prolongées et renforcées

Les mesures de chômage partiel, qui concernent déjà 8 millions de salariés, seront "prolongées et renforcées", a annoncé le président de la République. Il demande par ailleurs aux banques d'être en mesure de décaler les échéances "beaucoup plus qu'elles ne l'ont fait", et appelle les assurances à être au rendez-vous. 

  • Un masque "grand public" pour chaque Français et des tests pour ceux présentant des symptômes

À partir du 11 mai, "en lien avec les maires, l'État devra permettre à chaque Français de se procurer un masque grand public" pour se protéger et protéger les autres contre le coronavirus. "Pour les professions les plus exposées et pour certaines situations comme dans les transports en commun, son usage pourrait devenir systématique", a ajouté le président. 

Chaque personne présentant des symptômes du Covid-19 pourra par ailleurs être testée. 

  • Un plan pour les secteurs du tourisme de la culture et de l'événementiel

Le président a également évoqué la mise en oeuvre d'un "plan spécifique" pour les secteurs du tourisme, de la culture et de l'événementiel. Il comportera notamment des annulations de charges. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.