En matière d'éducation, les deux hommes ont des points communs dans leurs programmes, mais des visions globalement différentes.

François Fillon a été ministre de l'Education de 2004 à 2005, ici en visite dans une école.
François Fillon a été ministre de l'Education de 2004 à 2005, ici en visite dans une école. © Maxppp / VACHER Philippe

L'éducation est un thème qui les intéresse particulièrement. Alain Juppé a écrit en 2015 "Mes chemins pour l'école". François Fillon a été ministre de l'Enseignement Supérieur dans le gouvernement Balladur, puis ministre de l'Education dans le gouvernement Raffarin. Il a été à l'origine de la loi de 2005 sur l'éducation. Lorsqu'il était Premier ministre de Nicolas Sarkozy, de nouveaux programmes ont été mis en place au primaire, de même que les internats d'excellence, l'autonomie des universités et 80.000 postes ont été supprimés dans l'Education.

S'il y a un point où les deux candidats se retrouvent, c'est sur l'autonomie des établissements. Alain Juppé propose Un Conseil éducatif d’établissement. Pour François Fillon, les principaux et proviseurs des collèges et lycées pourront choisir leurs enseignants, associer les parents pour définir le profil recherché.

La maternelle

Tous les deux s'accordent aussi sur l'importance des fondamentaux. Alain Juppé souhaite des classes de maternelle et de CP moins chargées, mais sans créer de postes supplémentaires. François Fillon propose d'avancer la scolarité obligatoire à 5 ans pour que l'apprentissage de la lecture démarre en grande section de maternelle, l'inverse de ce que préconisent les enseignants. Selon eux, la maternelle doit d'abord renforcer la maîtrise du langage. François Fillon insiste également sur les devoirs à la maison, or on sait qu'ils ne font que renforcer les inégalités.

Sélection à l'entrée du master

Le député de Paris a une vision plus conservatrice. Fillon prône le port de l’uniforme, et suggère que les élèves perturbateurs soient confiés à des établissements chargés de les corriger. Le maire de Bordeaux privilégie l'orientation et le suivi des élèves à travers des évaluations régulières. François Fillon prévoit de réformer le bac avec 4 épreuves seulement et un choix de série décisif pour l'admission dans l'enseignement supérieur. Les deux candidats sont favorables à la sélection à l'entrée du master.

Salaires des profs

Enfin, Alain Juppé propose d'augmenter de 10% les salaires des professeurs des écoles. Pour François Fillon, les enseignants seront rémunérés en partie au mérite.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.