benoît hamon préconise d'autres formes d'évaluation à l'ecole
benoît hamon préconise d'autres formes d'évaluation à l'ecole © reuters

Les zéros écrits en rouge sur les copies des élèves seront-ils bientôt bannis des écoles, collèges et lycées? Une grande conférence sur l'évaluation a été lancée ce mardi par Benoit Hamon, le ministre de l'Education nationale. Des pistes pour une notation se basant sur la compétence d'un élève, et non plus sur la sanction.

Stimuler les élèves au lieu de les décourager : tel est l'objectif de la Conférence nationale sur l'évaluation, lancée ce mardi par Benoit Hamon. Pas question de supprimer la traditionnelle note, mais le ministre de l'Education Nationale veut la rendre plus "bienveillante". "La note n'est pas toujours utilisée à bon escient quand elle ne dit rien des progrès qui restent à accomplir par un élève ou quand elle dit très peu des progrès accomplis", assure-t-il. L'enquête PISA de l'OCDE montre d'ailleurs que les jeunes Français sont ceux qui redoutent le plus l'erreur et qui s'abstiennent le plus de répondre "par peur de faire une faute".

" Des fois, quand tu as une mauvaise note, après tu es carrément découragé, tu te dis que tu es nul " : Sandy Dauphin est allée interroger des élèves et des professeurs à Blois, dans le Loir-et-Cher :

Au collège Gabriel Seailles de Vic-Fezensac, dans le Gers, les notes ont été supprimées il y a quatre ans.

Selon Benjamin Paul, principal du collège, invité de Florence Paracuellos :

Avec cette méthode, on a moins d'élèves qui se découragent

Cinq questions principales

La Conférence nationale doit s'articuler autour de cinq questions principales:

  1. Comment l’évaluation peut-elle être au service des apprentissages des élèves et participer à leurs progrès ?
  2. Comment rendre compte aux familles des progrès des élèves ?
  3. Quelle place et quelle forme de la notation dans l’évaluation des élèves ?
  4. Quels doivent être les moments de l’évaluation dans les parcours des élèves ?
  5. Comment mobiliser les évaluations dans la détermination des parcours des élèves, leurs choix d’orientation et les procédures d’affectation ?

Un consensus espéré avant la fin de l'année

La conférence nationale va associer de juillet à décembre la communauté éducative et la société civile, sous l'égide d'un comité d'organisation présidé par le recteur de l'Académie de Rennes, Michel Queré. Ses travaux vont s conclure avec "une semaine de l'évaluation" du 8 au 12 décembre.

Benoît Hamon recevra ensuite les conclusions d'un jury présidé par lephysicien Etienne Klein, et fera des propositions. Si le calendrier est respecté, la mise en place du nouveau système d'évalutation est prévue entre 2016 et 2018.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.