A Eurre dans la Drome une zone blanche ou les electrosensibles peuvent se ressourcer
A Eurre dans la Drome une zone blanche ou les electrosensibles peuvent se ressourcer © MaxPPP/Le Dauphiné/Fabrice Hébrard

Deux électrosensibles ont été reconnus comme travailleurs handicapés. Un pas vers la reconnaissance de l'electrosensibilité comme maladie.

Jusqu'à présent, les personnes que les ondes ou les champs magnétiques rendent malades n'étaient pas reconnues.

Mais récemment, au moins deux d'entre elles ont été reconnues comme travailleurs handicapés par leur maison départementale du handicap. Il s'agit d'une infographiste qui vit en Indre et Loire, et d'un jeune homme de l'Essonne.

À 32 ans, Jonathan vit à la campagne, sans portable, ni micro-ondes. En arrêt maladie depuis plus de deux ans, ce technicien chimiste vit comme un ermite pour éviter les conséquences néfastes des ondes sur sa santé. Une incapacité à vivre normalement qui vient d'être reconnue.

Ruddy Guillemin l'a rencontré

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.