fiala
fiala © Fotolia/antonio scarpi

Une femme battue et désespérée de 56 ans, originaire d'Arles, et son fils de 30 ans, auraient tenté de mettre fin aux jours du père et mari, un homme soigné à Marseille pour une maladie grave.

Il s'en est fallu de peu. Le scénario que mère et fils avaient élaboré et qui avait si bien marché durant des mois, a été déjoué par le personnel d'une clinique de Marseille.

L'épouse de la victime, 56 ans, et son fils, 30 ans, ont été interpellés en flagrant délit alors que la femme mélangeait un liquide blanchatre à la salade de fruits qui devait être servie à son mari, hospitalisé depuis de nombreux mois pour des comas répétés de courte durée et non expliqués. Les analyses n'avaient rien relevé de particulier.

Plusieurs ampoules contenant un liquide blanchâtre ont été découvertes dissimulées dans le soutien-gorge de sa femme. Elle a reconnu une partie des faits, expliquant qu'elle était régulièrement battue par son mari.

La direction de la clinique avait alerté la police en début de semaine, relevant des comportements suspects autour de ce patient, âgé de 60 ans. La police avait alors mis en oeuvre une surveillance discrète du malade.

Laurent Gauriat, à Marseille

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.