Des rassemblements ont eu lieu dans toute la France, deux jours après l’assassinat du professeur d'histoire-géo. La place de la République à Paris était noire de monde. Parmi les slogans, "Je suis prof" ou encore "Non à la barbarie".

"Non à la barbarie", pouvait-on notamment lire dans le rassemblement.
"Non à la barbarie", pouvait-on notamment lire dans le rassemblement. © Maxppp / Yoan Valat

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées dimanche à Paris et dans toute la France pour rendre hommage à Samuel Paty, le professeur d'histoire décapité vendredi dans les Yvelines. Brandissant des pancartes "non au totalitarisme de la pensée" ou "je suis prof", ils ont salué dans le calme la mémoire de cet enseignant assassiné après avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves. La place de la République, au cœur de la capitale, était noire de monde.

Des milliers de personnes place de la République en hommage à Samuel Paty, assassiné vendredi.
Des milliers de personnes place de la République en hommage à Samuel Paty, assassiné vendredi. © AFP / Bertrand Guay

Les vues aériennes rendent compte de l'ampleur du rassemblement :

Théâtre de la manifestation historique qui avait suivi les attaques contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher le 11 janvier 2015, la place de la République à Paris s'est remplie en début d'après-midi de milliers d'enseignants, élus et anonymes venus défendre la liberté d'expression, dire non à "l'obscurantisme". La foule a repris en cœur la Marseillaise, vidéo postée sur le compte Twitter du Premier ministre Jean Castex,  qui était présent place de la République, accompagnée de ces mots : "Vous ne nous faites pas peur".

L'un des participants a entonné, accompagné d'une guitare, un hommage émouvant à l'enseignant d'histoire-géographie, en reprenant la chanson "Adieu monsieur le professeur" d'Hugues Auffray : 

Parmi les slogans, "J'enseigne donc je suis"
Parmi les slogans, "J'enseigne donc je suis" © AFP / Bertrand GUAY
Des pancartes rappelaient le "droit à la caricature".
Des pancartes rappelaient le "droit à la caricature". © AFP / Fiora Garenzi

À Lille, des gerbes de fleurs ont été déposées à même le sol, entourant les messages "Je suis enseignant" et "Je suis Samuel" :

Un rassemblement s'est aussi tenu à Lille.
Un rassemblement s'est aussi tenu à Lille. © AFP / François Lo Presti
À Lille, une femme portant autour du cou une image de Samuel Paty.
À Lille, une femme portant autour du cou une image de Samuel Paty. © AFP / François Le Presti

Beaucoup de monde, aussi, réuni sur le Vieux port de Marseille : 

L'hommage de Marseille à Samuel Paty.
L'hommage de Marseille à Samuel Paty. © AFP / Christophe Simon
Beaucoup de monde, dont des enseignants, rassemblés dans le Vieux port de Marseille.
Beaucoup de monde, dont des enseignants, rassemblés dans le Vieux port de Marseille. © AFP / Christophe Simon

À Montpellier, un rassemblement en hommage à Samuel Paty s'est déroulé devant la préfecture, rassemblant des centaines de personnes :

Ils étaient aussi plusieurs centaines à Reims pour honorer la mémoire de l'enseignant : 

Et à Nantes, le silence a laissé place aux applaudissements des 2 000 personnes rassemblées devant le monument aux 50 otages : 

Un hommage national sera rendu mercredi en coordination avec la famille de l'enseignant assassiné, a annoncé l'Elysée, sans en préciser le lieu.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.