Avenir "en jaune", "Gilets jaunes Lives Matter", "dissolution de l'Assemblée nationale", c'est avec ces slogans que les "gilets jaunes" sont descendus dans la rue en France pour la première fois depuis le déconfinement.

Manifestation de Gilets jaune à Paris le 12 septembre 2020
Manifestation de Gilets jaune à Paris le 12 septembre 2020 © AFP / Estelle Ruiz / Hans Lucas /

Presque deux ans après le début de leurs manifestations, les "gilets jaunes" sont redescendus dans les rues de Paris et de plusieurs villes de France, poursuivant leur appel à des réformes politiques et sociales, leurs inquiétudes étant renforcées par la crise économique qui s'annonce dans le contexte de pandémie de coronavirus. Globalement, ils n'étaient pas très nombreux et les tensions redoutées par le gouvernement n'ont pas eu lieu. 

Il y a eu des tensions limitées à Paris. La préfecture de police a annoncé sur son compte Twitter qu'en fin de journée, les policiers et les gendarmes avaient arrêté 256 personnes à Paris et que 134 personnes étaient en garde à vue. Alors que plusieurs centaines de personnes s'étaient rassemblées place Wagram, dans l'ouest de la capitale, point de départ d'une des deux manifestations autorisées, la police a procédé à des tirs de gaz lacrymogène pour disperser des manifestants. 

Le 12 septembre les Gilets jaunes veulent rappeler qu'ils sont toujours là
Le 12 septembre les Gilets jaunes veulent rappeler qu'ils sont toujours là © AFP / Alain Jocard

Une seconde manifestation autorisée - entre la place de Bourse, dans le centre de Paris et porte de Champerret - rassemblait dans le calme plusieurs centaines de personnes. L'humoriste Jean-Marie Bigard, qui s'est déclaré candidat à la prochaine élection présidentielle, a renoncé à y participer après avoir été conspué par des "gilets jaunes".

Gilets jaunes à Paris réclamant de "pouvoir remplir son frigo dignement"
Gilets jaunes à Paris réclamant de "pouvoir remplir son frigo dignement" © AFP / Alain Jocard

Plus de justice sociale

Les bannières déployées par les manifestants à Paris comme ailleurs en France appelaient à plus de justice sociale, avec des demandes de vivre dans la dignité, des appels à la dissolution de l'Assemblée nationale et l'expression des inquiétudes pour l'avenir.

Place de la Bourse à Paris, le 12 septembre
Place de la Bourse à Paris, le 12 septembre © AFP / Alain Jocard

Les mots d'ordre scandés pour ce 12 septembre reprenaient les revendications habituelles des "gilets jaunes", comme le changement de Constitution par référendum, l'amélioration du pouvoir d'achat. 

Les Gilets jaunes réclament plus de justice sociale
Les Gilets jaunes réclament plus de justice sociale © AFP / Estelle Ruiz / Hans Lucas / Hans Lucas

Certains slogans étaient plus imprégnés des derniers développements de l'actualité. Quelques slogans épars disaient "No masques, No vaccins", d'autres faisaient référence au mouvement Black Lives Matter, en faveur de l'égalité des Noirs aux États-Unis, ou bien s'inspiraient, en scandant "All Power To The people" d'un leitmotiv des Black Panthers. 

Manifestante à Paris dans le rassemblement des Gilets jaunes avec une pancarte faisant référence au slogan Black Lives Matter
Manifestante à Paris dans le rassemblement des Gilets jaunes avec une pancarte faisant référence au slogan Black Lives Matter © AFP / Julien Mattia / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency
Les Gilets jaunes réclament des réformes de la démocratie
Les Gilets jaunes réclament des réformes de la démocratie © AFP / Estelle Ruiz / Hans Lucas / Hans Lucas

Alors que plus de 1 000 manifestants sont rassemblés à Paris, des rassemblements avaient également lieu à Nancy, Toulouse, Quimper, Nantes, Valence et Voujeaucourt, dans le Doubs. 

Manifestation des gilets jaunes à Brest. Une petite centaine de manifestants se sont rassemblés place de Strasbourg puis ont défilé vers la place de la Liberté.
Manifestation des gilets jaunes à Brest. Une petite centaine de manifestants se sont rassemblés place de Strasbourg puis ont défilé vers la place de la Liberté. © Maxppp / PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Plusieurs panneaux brandis par les manifestants faisaient référence au RIC, le référendum d'initiative citoyenne, qui avait fait l'objet de nombreux débats au début des premières manifestations des "gilets jaunes". 

Manifestation à Brest
Manifestation à Brest © Maxppp / PHOTOPQR/OUEST FRANCE

A Nîmes, ils étaient à peine quelques dizaines, mais réclamaient l'abolition des privilèges, ou bien clamaient leur défiance vis-à-vis de la télé. 

A Nîmes, les manifestations de quelques jaunes Gilets jaunes
A Nîmes, les manifestations de quelques jaunes Gilets jaunes © Radio France / France Bleu Gard Lozère

A Grenoble, ils clamaient "Stop- Macron- Stop"

Manifestations des Gilets jaunes à Grenoble le 12 septembre 2020
Manifestations des Gilets jaunes à Grenoble le 12 septembre 2020 © Radio France / France Bleu Isère
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.