Depuis le 26 octobre dernier le fournisseur s’engage à fournir en électricité verte tous ses nouveaux abonnés particuliers et petites entreprises. Explications.

Centrale hydraulique près de Belgrade
Centrale hydraulique près de Belgrade © AFP / ANDREJ ISAKOVIC

C’est à grands coups de communication qu’ENGIE (ex-GDF-SUEZ) vient d’annoncer « imposer » de l’électricité verte à tous ses nouveaux abonnés sans surcoût. Il s’agirait d’une volonté du groupe de participer à la « révolution énergétique » et la prise en compte de la protection de l’environnement. A chaque kilowattheure consommé par un abonné sera produite la même quantité en électricité durable. Dans un communiqué le groupe a annoncé viser un million d’abonnés sur cette offre d’ici fin 2017.

Voici quelques réponses aux questions que vous vous posez certainement :

  • D’où viendra cette électricité verte ?

Elle sera principalement produite grâce aux centrales hydrauliques du groupe qui en détient de nombreuses depuis des décennies. L’astuce consistera essentiellement à certifier ces sources (garanties d’origine) préexistantes en les valorisant dans cette offre verte. Il s’agit donc d’une énergie déjà produite mais qui sera désormais valorisée et certifiée.

Pour Elisabeth Chesnais, journaliste spécialisée sur les questions environnementales pour Que Choisir : « l’électricité verte qu’ENGIE commercialise c’est l’électricité de ses centrales hydrauliques, absolument pas de l’énergie solaire, ni éolienne, ni biomasse, sinon à titre anecdotique aujourd’hui. »

  • Comment est-il possible de ne pas augmenter les tarifs sur cette offre ?

Les centrales hydrauliques qui produiront cette électricité sont amorties depuis longtemps ce qui permettrait au groupe de produire à très bas coût (moins cher que par le nucléaire).

  • Quel est l’impact de cette nouvelle offre sur la transition énergétique française ?

A part faire de la pédagogie et communiquer sur cette électricité durable l’impact est très limité à ce stade puisque ENGIE optimise l’existant.

►►► Pour découvrir le dossier « ENGIE se met au vert » écoutez le Social Lab de Valère Corréard dimanche à 6h45 dans le 6/9 de Patricia Martin.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.