[scald=46961:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Le parquet de Paris a annoncé vendredi l'ouverture d'une enquête préliminaire pour violation du secret professionnel et recel de ce délit à propos des fuites sur l'affaire Karachi.

L'opposition de gauche et les syndicats de magistrats réclamaient l'ouverture d'une enquête pour violation du secret de l'instruction visant directement l'ancien ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, qu'ils accusent d'avoir bénéficié de fuites sur les écoutes réalisées dans l'enquête.

Mais le parquet a choisi d'ouvrir une "enquête préliminaire des chefs de violation du secret professionnel et de recel de ce délit qui sera confiée au directeur central de la police judiciaire".

Cette enquête vise les fonctionnaires qui auraient pu divulguer le contenu des écoutes et le recel auprès des médias qui les ont publiées.

Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.