C'est un spectacle. Chaque matin, à onze heures, il arrive sur la plage de Biarritz, des paquets dans une main, du pain dans l'autre. Face à la roche percée, les mouettes semblent l'attendre. Cet homme, un SDF que les habitués surnomment "Mouettes man", se déshabille alors et ne garde que son caleçon. Torse nu, les pieds dans l'eau, alors qu'il fait 6 degrés environ dehors et que l'eau atteint treize degrés, il jette la nourriture aux oiseaux et c'est un ballet extraordinaire de centaines de mouettes qui s'agite au dessus-de lui en criant. Alors, il plonge dans les vagues. Il nage un long moment, accompagné par les oiseaux. Il se lave avec soin, sort une serviette de ses sacs, s'essuie et se rhabille. Au moment du départ, il salue d'une main ses amis et leur lance des mots inaudibles. Le lendemain, à l'heure dite et comme par miracle, la plage vide se remplit de centaines de mouettes. Voir cet homme, face à l'océan, ce chorégraphe d'un ballet impromptu devant cette eau bleue mêlée au bleu du ciel, quitte à se laisser aller au lyrisme, c'est se poser devant un tableau, être témoin d'un moment poétique d'une rare intensité. Souhaitons d'autres moments aussi forts en 2010. Que l'année soit bonne pour vous et vos proches, au quotidien, au travail ou chez vous, dans les salles de spectacles ou de concerts, avec un livre, dans un musée, au cinéma, et, bien sûr, à l'écoute de France Inter.

VJ
VJ © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.