Twitter
Twitter © CC igb

Après une série de tweets à caractère homophobe diffusés cet été sur Twitter, et une plainte, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire le 14 août dernier pour provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes en raison de leur orientation sexuelle

L'equête a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance aux personnes de la police judiciaire parisienne.

Le week-end du 10-11 août les hashtag ou mot-clé #lesgaysdoiventdisparaîtrecar et #brûlonslesgayssurdu avait donné lieu à une somme de tweets homophobes. Des messages condamnés par Najat Vallaud-Belkacem, ministre du Droits des femmes et Fleur Pellerin, ministre de l’Économie numérique.

Ce n'est pas la première fois que la plateforme de microblogging est attaquée en justice pour les messages postés par ses utilisateurs.

Une enquête préliminaire a également été ouverte après la diffusion de tweets antisémites.

Les explications de Corinne Audouin

Plusieurs associations françaises se sont inquiétées ces derniers mois de la propagation de messages à caractères raciste, antisémite et homophobe sur Twitter mais le site a fait le choix de ne pas contrôler a priori les contenus postés. En cas de signalement d'un tweet abusif, Twitter ouvre une enquête qui peut mener à la suspension du compte incriminé.

La justice française a enjoint fin janvier à Twitter de communiquer à des associations les données permettant d'identifier les auteurs de tweets illicites et de mettre en place sur sa plateforme française un dispositif pour signaler des contenus illégaux.

Twitter a accepté mi-juillet de lui fournir les données susceptibles de permettre l'identification de certains auteurs de tweets antisémites.

A noter qu'en Grande Bretagne, Twitter UK a présenté ses excuses début août aux femmes récemment victimes d'insultes et de menaces sur le réseau social.

Il y a une semaine Twitter annonçait l'arrivée d'Olivier Gonzalez, à la tête de son antenne française. Ce spécialiste de la monétisation de l'audience sur internet se retrouve avec un dossier d'importance à traiter.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.