Mark Zuckerberg, le créateur de Facebook
Mark Zuckerberg, le créateur de Facebook © Reuters
**Le roi des réseaux sociaux fête ses 10 ans. Trombinoscope en ligne à l'origine en 2004, Facebook est devenu une entreprise mondiale connectant plus d'un milliard de personnes. Avec une fortune estimée à 19 milliards de dollars, Mark Zuckerberg est aujourd'hui bien loin de la petite chambre d'Harvard où il avait créé "The Facebook".** Au départ réservé aux universités américaines, le site s'ouvre à tous en septembre 2006. Succès immédiat, les inscriptions explosent. Dans un internet peuplé de pseudos, Facebook impose les vrais noms et encourage ses utilisateurs à raconter leur vie et à intéragir avec leurs "amis" (virtuels ou pas). Chaque jour, plus de deux milliards de "J'aime" sont échangés : un clic pour montrer qu'on apprécie la photo du chaton d'un copain, un autre pour [apporter son soutien au bijoutier de Nice](http://www.franceinter.fr/depeche-bijoutier-de-nice-un-million-de-soutiens-et-un-peu-moins-de-questions) ou à [Serge le Lama](http://www.franceinter.fr/emission-le-7h43-limprobable-succes-de-serge-le-lama)... **Facebook a changé la façon de gérer ses relations: reportage d'Hélène Chevallier**
Fin 2012, Facebook passe la barre du milliard d'amis mais au prix de plusieurs[ scandales sur la vie privée](http://www.franceinter.fr/blog-net-plus-ultra-zuckerberg-always-wins). Les utilisateurs réclament plus de transparence à Mark Zuckerberg et apprennent à ne pas publier les photos de leurs soirées arrosées et à ne pas[ insulter leur patron dans leur statut](http://www.lemonde.fr/technologies/article/2012/01/10/pourra-t-on-bientot-insulter-son-patron-sur-facebook_1627954_651865.html). Autre point noir dans la success-story de Facebook : le 17 mai 2012, l'entreprise rate totalement son introduction en Bourse (la plus importante de l'histoire des valeurs technologiques). Une mauvaise opération déjà presque oubliée puisque le chiffres d'affaires du site a encore augmenté de 55 % en 2013 pour atteindre près de 8 milliards de dollars ! ### Moins la cote auprès des ados Mais l'avenir de Facebook est-il vraiment tout rose ? Pas sûr. Récemment, [des doctorants de l'université américaine de Princeton prédisaient la fin de la star des réseaux sociaux pour 2017](http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0203270207463-facebook-tacle-princeton-ou-l-art-du-retour-a-l-envoyeur-645596.php), en assurant que Facebook perdrait, d'ici là, 80 % de ses utilisateurs. L'équipe de Mark Zuckerberg a bien sûr tenté de minimiser, mais d'autres enquêtes sérieuses montrent que le site a de moins en moins la cote auprès des adolescents. **► ► ► REECOUTER |** [ ](http://www.franceinter.fr/sites/default/files/2013/12/03/786608/fichiers/Barom%C3%A8tre%20Posternak%20-%2011%2013.pdf) [**Alexandre des Isnards, auteur de Facebook m'a tuer, invité du 5/7** ](http://www.franceinter.fr/emission-linvite-du-57-alexandre-des-isnards) [Selon une étude de iStrategyLabs](http://istrategylabs.com/2014/01/3-million-teens-leave-facebook-in-3-years-the-2014-facebook-demographic-report/), en trois ans, le nombre de membres américains de Facebook dans la tranche d'âge 13-17 ans a diminué de 25 %, soit 3 millions d'adolescents en moins ; tandis que les plus de 55 ans sont de plus en plus nombreux à ouvrir un compte Facebook : 12,5 millions de membres supplémentaires. [ La démographie de Facebook ](https://infogr.am/la-demographie-de-facebook) | [Create infographics](https://infogr.am)
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.