La numéro deux de Facebook a annoncé mardi l'installation à Paris de son premier programme de développement de start-up, installé au sein du site financé par Xavier Niel

La conférence de presse reunissait Sheryl Sandberg de Facebook, Xavier Niel et la responsable de "Station F" Roxanne Varza
La conférence de presse reunissait Sheryl Sandberg de Facebook, Xavier Niel et la responsable de "Station F" Roxanne Varza © AFP / Eric Piermont

C'est une "Startup Garage from Facebook", la première du genre, qui va s'installer sur le site de Station F, installé dans la Halle Freyssinet , dans le 13e arrondissement de Paris, l'incubateur financé par Xavier Niel.

Sheryl Sandberg, la numéro deux de Facebook l'a annoncé mardi au cours d'une conférence de presse, aux côtés de Xavier Niel, fondateur de l'opérateur Free et de Anne Hidalgo, la maire de Paris. Le programme de Facebook doit permettre, selon Sheryl Sandberg d'aider au "développement de start-up indépendantes qui contribueront à l'économie de la data en France et en Europe". Cinq start-up dans des domaines aussi variés que l'e-santé, l'identité numérique, la gestion des informations personnelles ou encore le covoiturage, avec Karos, seront les premières "poussées" par Facebook.

Les reportage Halle Freyssinet sur place de Maxime Debs

A terme, le "garage" pourra accueillir entre 10 et 15 jeunes entreprises, pour une durée de six mois chacune, durant lesquels elles seront assistées par des membres de Facebook et formées au design, l'expérience utilisateur, le marketing, etc. Une aubaine pour les jeunes entrepreneurs français : devenir membre d'un tel programme, cela signifie être pris sous l'aile de Facebook le temps de se développer, tout en n'étant pas obligé de quitter la France.

Une stratégie-gagnant : le réseau social peut donc s'intégrer au plus tôt dans le construction des nouvelles applications et des nouveaux services et identifier les talents et les applications incontournables de demain. De leur coté, le e-commerce , les applications et les jeux ont besoin des réseaux sociaux pour atteindre au plus vite un public mondial.

Le plus grand réseau social mondial est donc l'un des premiers partenaires de "Station F"

Le complexe de 34.000 mètres carrés, qui ambitionne d'accueillir jusqu'à un millier de start-up françaises. Un "campus", selon sa directrice Roxanne Varza, qui parle d'"un véritable écosystème sous un seul toit, où l'on retrouvera l'ensemble des différents acteurs, des investisseurs, des startups, des acteurs publics, etc", a-t-elle expliqué sur France Inter début janvier.

Autrement dit, une jeune entreprise innovante pourra, dans un même lieu, bénéficier d'un espace de travail, mais aussi d'investissements, de conseils, d'aide administrative, etc. Objectif de l'opération : permettre aux startups françaises de ne pas être obligées de partir s'installer aux Etats-Unis pour lever des fonds.

► POUR EN SAVOIR PLUS LIRE | Qu'est-ce que Station F, le futur pôle high-tech de Xavier Niel ?

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.