C'est aujourd'hui ! Cette année, les Français pourront célébrer la Fête de la musique, jusqu'au bout de la nuit (ou presque) mais en respectant certaines mesures sanitaires.

Un groupe de musique joue dans les rues de Paris devant un restaurant pendant la Fête de la musique, le 21 juin 2020.
Un groupe de musique joue dans les rues de Paris devant un restaurant pendant la Fête de la musique, le 21 juin 2020. © AFP / Abdulmonam Eassa

Grâce à la levée du couvre-feu, avancée d'une dizaine de jours, il sera possible de célébrer la Fête de la musique jusqu'au bout de la nuit. Vous pouvez retrouver ici tout le programme de l'édition 2021. Mais cette édition reste marquée par la crise sanitaire. Il faudra respecter certaines mesures établies par le protocole sanitaire du ministère de la Culture. On vous les résume.

Ce qui est interdit

Se rassembler à plus de 10 personnes sur la voie publique. "Les regroupements de plus de 10 personnes sur la voie publique ou l'espace public sont interdits", précise très simplement le protocole sanitaire.

Organiser un concert amateur dans la rue. Ce qui fait traditionnellement le sel de la fête de la musique - j'ai une guitare, j'ai un pote qui chante, je connais un morceau de trottoir dispo et hop je fais un concert - ne sera pas possible pour cette édition. Dans son protocole sanitaire, le ministère de la Culture indique que les "concerts impromptus des musiciens, notamment amateurs sur la voie publique ne seront pas autorisés afin de ne pas créer de rassemblements".

Danser à un concert. Seuls les concerts assis, en salle ou en plein air, sont autorisés. Si le protocole sanitaire ne précise pas exactement qu'il est interdit de danser, il est indiqué que "les salles à usage multiple en configuration debout" comme les salles des fêtes, les salles de concerts ne sont pas autorisées jusqu'au 29 juin inclus. Les festivals de plein air debout sont aussi concernés par cette interdiction.

Consommer de l'alcool dans la rue. La consommation d'alcool n'est pas non plus autorisée en dehors des établissements recevant du public.

Enlever son masque à l'intérieur ou dans les regroupements. S'il n'est plus exigé dans les rues, il sera obligatoire lors des regroupements en extérieur et dans les lieux clos. 

Les tablées de plus de six personnes. Les établissements autorisés à recevoir du public devront  respecter une jauge de 50% en intérieur et des tables de six personnes maximum en intérieur comme en extérieur. Les terrasses, elles, sont autorisées, à recevoir des clients au maximum de leur capacité.

Ce qui est autorisé

Assister à un concert dans un bar ou un restaurant. Initialement interdits, les concerts dans les bars et les restaurants pourront bien avoir lieu. La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, invitée sur France Info, le jeudi 17 juin, a assuré que "les mini-concerts seront possibles" alors que seuls les concerts en extérieur étaient autorisés jusqu'ici. Il faudra en revanche être assis et masqués dans les bars, guinguettes et restaurant, que ce soit en salle ou à l'extérieur.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Assister à un concert dans une salle de spectacle. Les salles de spectacle et les salles de fêtes pourront accueillir du public mais sous certaines conditions. Une mesure mise en place "afin de faciliter la gestion de flux et éviter regroupements et attroupements qui seront encore, à cette époque, interdits", précise le ministère de la Culture dans son protocole sanitaire.

Assister à un concert avec des milliers de personnes. Pour les concerts la jauge est de 65%, dans la limite de 5 000 personnes. Le pass sanitaire sera lui exigé pour tout établissement accueillant plus de 1 000 spectateurs.

Faire durer la soirée. Le couvre-feu n'étant plus en vigueur, les amateurs de musique pourront faire durer la soirée. Mais comme les concerts amateurs et les rassemblements dans la rue sont interdits, il sera difficile de faire la fête après la fermeture des bars et des restaurants.