Et si on prêtait un peu attention à ce qui nous entoure ? C'est la Fête de la Nature pendant cinq jours, avec des manifestations gratuites du 23 au 27 mai dans toute la France, pour mettre en avant la biodiversité.

Ouvrez les yeux, tendez l'oreille, même à Paris la nature est partout.
Ouvrez les yeux, tendez l'oreille, même à Paris la nature est partout. © Radio France / Rosalie Lafarge

Pour cette douzième édition, le thème, c'est "voir l'invisible", parce que la nature est fragile, mais elle est partout autour de nous, même en ville. Elle ne s'offre qu'à qui sait la regarder ou l'entendre. La preuve sur les quais de la Seine près de Notre-Dame.

Levez les yeux, tendez l'oreille...

"On entend une famille de mésanges à longue queue. Hop là, il y a une mésange qui a traversé."

Surtout, ne négligez aucun indice...

"On voit sur la façade que ça dégouline en blanc. Excusez le manque de poésie, c'est les fientes des jeunes"

Des jeunes, ce sont les faucons crécerelles cachés dans les trous de la façade de Notre-Dame-de-Paris. Ces espèces rurales ont su s'adapter à la ville, souligne Frédéric Malher, délégué de la Ligue pour la protection des Oiseaux d'Ile-de-France : 

Il y a une soixantaine d'espèces qui nichent dans Paris intra-muros. Depuis les années 50, le faucon crécerelle a trouvé dans les bâtiments les sites de nidifications et la nourriture. "

Mais tout le monde n'a pas la chance du faucon crécerelle, rappelle Maxime Zucca de l'Agence régionale pour la biodiversité : "Depuis 4 ou 5 ans on réassiste à la disparition de certaines espèces, en particulier des granivores. On essaie de combler le moindre vide, donc il n'y a plus beaucoup d'espace pour s'alimenter pour ces oiseaux-là."

Malgré tout, il nous en reste des choses à voir, même en ville, même à Paris "Il y a des milliers d'araignées dans le ciel à Paris en ce moment.  On a une grande diversité de plantes aussi. Parfois, il y a des anguilles qui passent là dans la Seine."

Aujourd'hui plus que jamais, il faut prendre le temps de les regarder, insiste François Letourneux, le président de la Fête de la Nature : "on n'y fait plus attention or en ce moment, c'est particulièrement important de prendre ce contact, parce que ce qui est en train de se passer dans la nature, c'est un effritement général du tissu vivant".

Les amoureux de la nature attendent de pied ferme le plan biodiversité de Nicolas Hulot. Prévu pour la semaine dernière, il sera finalement dévoilé en juillet.

► ALLER PLUS LOIN | Trouver les manifestations près de chez vous

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.