[scald=24225:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - François Hollande s'est rendu ce mercredi à 15H00 au siège de la Brigade de la répression de la délinquance contre la personne (BRDP) pour être entendu dans l'affaire Tristane Banon, une romancière française qui accuse Dominique Strauss-Kahn de tentative de viol.

Candidat à la primaire socialiste pour l'élection présidentielle de 2012, François Hollande a souhaité être entendu le plus vite possible pour que l'enquête préliminaire ouverte à l'encontre de l'ancien directeur général du FMI dans cette affaire ne parasite pas sa campagne.

"J'en avais fait la demande, elle a été entendue", a-t-il déclaré à son arrivée. "Je suis serein et même plus que serein. Mais ce que je n'accepte pas, c'est la manipulation politique et je dirai aux enquêteurs ce que je sais."

Pauline Mével et Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :

Derniers articles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.