Une journée de grève est organisée dans les collèges et les lycées, notamment contre la réforme du collège, ce jeudi, huit jours après la reprise. Une décision rarissime.

François Hollande au collège Jean Rostand à Orléans, le 1er septembre 2016
François Hollande au collège Jean Rostand à Orléans, le 1er septembre 2016 © Maxppp / Pascal Proust

Les syndicats n'organisent généralement pas de grève aussi tôt dans l'année scolaire, mais pour eux c'est le bon moment, celui où la réforme du collège n'est pas encore totalement en place. Même si la ministre affirme qu'il n'y aura pas de moratoire, la secrétaire générale du Snes, Frédérique Rolet, espère que la réalité et la pression du terrain feront évoluer cette position.

Il y a beaucoup d'incertitude. La ministre a été extrêmement affirmative, très péremptoire... On va voir sans doute dans les semaines qui viennent que le ton va changer quand il y aura des remontées d'établissements qui diront que les problèmes existent.

Plus largement, chez les enseignants, une profession plutôt fidèle à la gauche, on se sent un peu trahi. Et pour la présidentielle qui se profile, il n'est pas certain que la majorité actuelle puisse encore compter sur eux.

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.