[scald=60953:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Françoise Bettencourt-Meyers est prête à "ouvrir un dialogue" avec sa mère Liliane Bettencourt, l'héritière de L'Oréal, dont le placement sous tutelle a été décidé le 17 octobre par la justice.

Elle regrette toutefois dans un communiqué publié vendredi "un certain acharnement" à contester sa désignation et celle de l'un de ses fils, Nicolas Meyers, comme co-tuteurs de la gestion de la fortune de sa mère.

"Françoise Bettencourt Meyers, Jean-Victor Meyers et Nicolas Meyers regrettent (...) un certain acharnement à vouloir contester la désignation comme co-tuteurs de Françoise Bettencourt Meyers et Nicolas Meyers", lit-on dans le communiqué.

La fille de Liliane Bettencourt et ses deux fils précisent que leurs avocats "ont accepté d'ouvrir un dialogue" avec Me Jean-René Farthouat, le conseil de l'héritière de L'Oréal, qui est âgée de 88 ans.

"Celui-ci devrait être facilité par les objectifs de la famille qui restent de veiller au confort de Liliane Bettencourt, de lui préserver une vie conforme à ses habitudes et ses souhaits", déclarent-ils dans le communiqué.

Sophie Louet

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.