Ce mercredi, c'est la journée contre le gaspillage alimentaire. Chaque année, plus d'un milliard de tonnes de denrées sont jetées ou perdues. Pour lutter contre cet énorme gâchis, des applications existent. Nous les avons testées.

Sortez votre smartphone pour lutter contre le gaspillage.
Sortez votre smartphone pour lutter contre le gaspillage. © Maxppp / JC Tardivon

C'est dans l'air du temps, les applications pour lutter contre le gaspillage alimentaire ne manquent pas. En voici sept, que nous avons testées, pour tenter d'atteindre le zéro gâchis. 

  • Too Good To Go

Le principe :  les commerçants (hôtels, restaurants, supérettes...) composent des paniers d'invendus, évidemment encore comestibles, qu'ils vendent au rabais. Cinq euros au lieu de quinze pour un panier de sushis, par exemple. Mais attention ce sont des paniers surprises. Impossible de savoir ce qu'il y a à l'intérieur ni la quantité de nourriture. L'application revendique une communauté de plus de 15 millions de membres. Un bon moyen de faire des économies tout en évitant la case poubelles pour les repas invendus!  

Points forts : une interface sympathique, facile à utiliser. On peu noter les paniers que l'on récupère.  

Points faibles : une application à utiliser plutôt dans les grandes villes, où les choix sont plus nombreux. Mieux vaut avoir de la chance et tomber sur des paniers garnis sympas.   

  • Phenix

Même principe que Too Good To Go. Les commerçants proposent des paniers d'invendus, au rabais, sans préciser ce qu'il y a à l'intérieur. On se géolocalise et c'est parti.

Points forts : des codes promo pour faire encore plus d'économies.

Points faibles : une présentation qui pourrait être revue, pour être plus claire. Peu de choix dans les petites communes. 

  • Karma

Là aussi, cette application d'origine suédoise met en relation les commerçants qui proposent des invendus et les consommateurs. Mais à Paris seulement...

Points forts : on peut s’abonner à nos commerces favoris et ne rien rater des paniers qu'ils proposent. L'application fonctionne même en Angleterre et en Suède (où elle a été créée). 

Points faibles : rien à se mettre sous la dent en dehors de Paris (la start-up compte tout de même s'étendre en France). Carte interactive peu intuitive.

  • GEEV

C'est comme Le Bon Coin, sauf qu'il s'agit de dons entre particuliers. L'application était au départ conçue pour des dons d'objets (meubles, déco, livres...). La nouveauté, c'est cet onglet "nourriture". Vous avez acheté trop de bananes qui risquent de pourrir, un bocal de sauce pesto alors que vous n'en êtes pas fan, des pots que votre bébé ne prend plus, donnez les à votre voisin au lieu de les jeter!

Points forts : beaucoup de choix. Et c'est gratuit. 

Points faibles : s'agissant de dons, ne vous attendez pas à remplir un caddie. Il faut parfois faire plusieurs kilomètres pour une boite de Tic-Tac entamée...

  • HopHopFood

Même principe que GEEV. L'association HopHopFood entend lutter contre le gaspillage et la précarité alimentaire en se basant sur le principe du don de nourriture.

Points Forts : interface claire et facile à utiliser

Points faibles : très peu de choix de produits. 

  • Frigo Magic

Une application pour les apprentis cuisiniers, qui n'ont pas forcément d'idées et qui ne savent pas quoi faire des produits bientôt périmés. Le slogan de Frigo Magic : "Les ingrédients de nos recettes sont déjà dans votre frigo".    

Points forts :  des recettes simples.  

Ponts faibles : interface peu esthétique et quelques bugs. 

  • WizzEat

Là aussi, une application de recettes, à partir de ce que vous avez dans le frigo ou vos placards.

Points forts : Une belle interface, bien pensée, intuitive et qui peut même servir de liste de courses.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.