Le mouvement des "gilets jaunes", au-delà des manifestations et des déferlements de violence qu'il a impliqués, a aussi débordé dans la culture populaire. Depuis fin novembre, l'image du fameux gilet est déclinée à toutes les sauces (jaunes, de préférence).

Un manifestant déguisé en Pikachu, le 18 novembre sur un barrage à Caen.
Un manifestant déguisé en Pikachu, le 18 novembre sur un barrage à Caen. © AFP / Charly Tribailleau

Les "gilets jaunes", ce sont des manifestations, parfois des dégradations, des messages de contestation sur Facebook, des prises de parole politiques. Depuis près d'un mois, cette mobilisation contre la hausse des taxes sur le carburant, qui s'est étendue à d'autres sujets, occupe l'essentiel de l'actualité, et a pris des allures de phénomène sociétal d'ampleur.

Les manifestants et manifestantes ont un signe de ralliement indéfectible : ce fameux gilet jaune, utilisé à l'origine pour se signaler sur le bord des routes en cas d'accident. Mais depuis le début de la mobilisation, celui-ci a été détourné à toutes les sauces, et infiltre désormais tous les niveaux de la culture pop. Tour d'horizon des utilisations les plus insolites du désormais célèbre gilet. 

Des gâteaux "gilets jaunes" à Poissy

À Poissy (Yvelines), une boulangerie a décidé de rendre un hommage appuyé à ceux qui occupent les ronds-points. Vendus entre les tartes et les éclairs, ces gâteaux sont des salambos revisités, en pâte à choux avec un glaçage jaune et des bandes réfléchissantes en pâte à sucre. Ironie du sort, l'autre nom du salambo est... le commissaire. 

D'autres pâtisseries ont emboîté le pas, en imaginant toutes sortes de gâteaux et de biscuits en hommage au mouvement. 

La danse d'Emmanuel Macron en gilet jaune

Internet regorge de créations toutes plus farfelues les unes que les autres. En voici une qui a déjà attiré plus de 35 000 spectateurs et spectatrices sur YouTube. Qu'y voit-on ? Un Emmanuel Macron modélisé en 3D se déhanchant sur des rythmes endiablés, gilet jaune sur le dos, dans la cour de l'Elysée. A la limite de l'effrayant, le Macron danseur ayant plus la souplesse d'une poupée chiffon que d'un être humain. 

"Macron Ciao" et les chansons de soutien

Les parodies musicales dédiées aux "gilets jaunes" n'ont pas manqué ces dernières semaines : la Chanson des Restos du Cœur devient Les Gilets du Cœur, Sapés comme jamais devient Taxés comme jamais... mais la parodie qui a le plus circulé est celle de la chanson Bella Ciao. Chant révolutionnaire italien remis au goût du jour par la série La Casa de Papel, puis par une version remixée par Maitre Gims, il a été parodié de nombreuses fois pour devenir Macron Ciao. La version la plus aboutie, réalisée par un certain "La Cagoule" sur YouTube, est aussi l'une des plus virulentes.

Un jeu de société pour sauver le gouvernement 

À la façon des "escape games", ces jeux d'énigmes en temps réel, voici "Alerte Gilets Jaunes", un jeu à télécharger gratuitement créé par un jeune entrepreneur du Rhône. Le principe : en quinze à vingt minutes, il faut trouver une solution pour sauver Emmanuel Macron de la crise actuelle, en cherchant dans l'Élysée des indices qui permettront de prendre les meilleures décisions. Alors, faut-il augmenter le SMIC, ou vendre la vaisselle du palais présidentiel ?

Des soirées "gilets jaunes" en boîte de nuit

C'est l'un des premiers détournements à avoir vu le jour, dès le premier week-end de mobilisation : de nombreuses boîtes de nuit se sont inspirées de la fameuse tenue pour organiser des soirées à thème consacrées au jaune (la couleur, pas le pastis), avec des affiches au graphisme pas toujours raffiné. Certaines discothèques proposaient même une offre promotionnelle : entrée gratuite pour les personnes en gilet jaune. 

Francis Lalanne à la tête du mouvement politique ?

Après avoir soutenu les Bleus, défié Manuel Valls aux législatives en 2017 et avoir déjà été candidat aux européennes de 2009, le chanteur Francis Lalanne a proposé aux "gilets jaunes" de créer une liste électorale en vue des prochaines élections européennes, en mai 2019. "Je propose de financer et structurer ce mouvement pour mettre fin à une violence légitime mais contre-productive en transformant l'essai par la voie des urnes",a-t-il expliqué à France Bleu. Pour l'heure, on ne sait pas si les négociations ont été lancées. 

Un mariage de gilets jaunes sur un blocage

C'est la drôle d'histoire du week-end dernier : à Tarbes, un barrage de "gilets jaunes" a accueilli... un mariage. Celui-ci a été célébré devant un péage, et marque l'union de deux manifestants... qui se sont rencontrés sur un barrage il y a un mois. Elle en robe jaune fluo, lui en gilet jaune, leur mariage a été célébré par une (fausse) mairesse de Tarbes : évidemment ce mariage était parodique et n'a pas de valeur légale. En revanche, les jeunes mariés ont eu droit à un voyage de noces... sur la moto du marié autour d'un rond-point. 

La vague "gilets jaunes" aussi... dans les films porno

C'est une des règles bien connues d'Internet : si quelque chose existe en ligne, il en existe forcément une version pornographique. Et la mobilisation des "gilets jaunes" ne déroge pas à la règle. Depuis quelques jours, les sites de vidéos pour adultes proposent des déclinaisons du "gilet jaune". En général le scénario reste assez basique (comme souvent dans ce domaine) : un blocage par une "gilet jaune" vêtue du gilet et c'est tout, et une âpre négociation qui s'engage pour tenter de franchir le barrage. 

Pikachu s'invite aux manifestations

Qu'est-ce qui est jaune et qui peut s'énerver facilement ? Un gilet jaune, certes, mais pas seulement. Le célèbre Pikachu, lui aussi, s'est mêlé à la mobilisation. Sur le premier week-end de manifestations, les manifestants de Caen ont vu débarquer une personne vêtue du costume du célèbre Pokémon sur l'un des barrages. À Haguenau aussi, un manifestant en costume de Pikachu a rejoint la mobilisation, une semaine plus tard. 

Partout en France, les personnes mobilisées ont rivalisé d'inventivité pour détourner le gilet jaune tout en restant dans la consigne de la couleur jaune. 

Après "Adopte un mec", "Adopte un gilet jaune"

Qui l'eût cru ? Les "gilets jaunes", c'est aussi parfois beaucoup d'amour. Si certains (comme nos jeunes mariés cités plus haut) ont eu le coup de foudre sur un barrage, d'autres ont lancé de nouveaux groupes Facebook prenant l'allure de sites de rencontre entre manifestants. "Adopte un gilet jaune", c'est le nom de cette plateforme de mise en contact entre gens en colère qui veulent trouver l'amour. 

Le groupe "Adopte un gilet jaune" compte près de 2 500 membres sur Facebook
Le groupe "Adopte un gilet jaune" compte près de 2 500 membres sur Facebook / Capture d'écran Facebook

Le street art s'ouvre aussi aux gilets jaunes

À Dions, dans le Gard, un street-artist du nom de Swed Oner a tiré le portrait de l'un des piliers du barrage posé au milieu de la RN 106, rapporte le site Objectif Gard. Bernard, 70 ans, paysan à la retraite est devenu l'icône de la mobilisation sur ce rond-point. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.