Selon une nouvelle enquête Ifop publiée jeudi, les nouvelles technologies qui rendent accessible le porno font partie intégrante de la sexualité des 15-24 ans. A un point tel qu’elles semblent en avoir modifié les codes.

Rencontres via internet, sites, vidéos et pratiques X : le porno et les rencontres via le net semblent avoir été intégrés dans la sexualité des 15-24 ans. Alors que sort dans les salles "La vie d'Adèle " d'Adellatif Kechiche, Palme d'or du festival de Cannes 2013 qui raconte une passion amoureuse entre deux jeunes femmes, cette enquête comparative relève aussi "une tendance à la bisexualité de plus en plus marquée" chez les filles.

Génération YouPorn : mythe ou réalité ?

Baptisée "génération YouPorn : mythe ou réalité ? ", cette enquête a été réalisée par l'Ifop entre le 3 et le 9 septembre par internet à la demande du site de rencontre CAM4, leader mondial de partage de webcams gratuites sexe live, qui regroupe une communauté de plus de 8,5 millions de webcameurs dans le monde.

Nouveaux codes sexuels

Les comportements hommes-femmes se seraient même alignés : selon l'enquête, une douzaine d'années après l'apparition des premiers sites de rencontre, un jeune sur six (17%) dit avoir déjà eu un rapport avec une personne rencontrée sur internet, et près d'un quart d'entre eux (24%) sont déjà sortis avec des personnes rencontrées par internet. Plus d'un tiers des jeunes de moins de 25 ans (38%) a déjà surfé sur un site de rencontres.

Une intégration dès le plus jeune âge de pratiques sexuelles issues directement de la culture porn

L'enquête relève en outre "un répertoire sexuel de plus en plus diversifié" et "une intégration dès le plus jeune âge de pratiques sexuelles issues directement de la culture porn", comme l'éjaculation faciale, la fellation ou la sodomie avec un quasi doublement de la proportion de jeunes s'y étant adonnés aussi bien chez les hommes que chez les femmes.

La bisexualité de plus en plus marquée chez les femmes

Etude Ifop
Etude Ifop © Ifop / Ifop

Autre tendance sexuelle qui se développe : "la bisexualité de plus en plus marquée dans la gent féminine, même si le passage du fantasme à la réalité reste plus limité", relèvent les analystes de l'Ifop. Aujourd'hui, 18% des filles de moins de 25 ans ont déjà été attirées sexuellement par une autre fille, une proportion qui a doublé en 20 ans chez les adolescentes de 15-17 ans (12% en 2013 contre 7% en 1994).

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.